Take a fresh look at your lifestyle.

Afghanistan: des familles vendent leurs petites filles pour ne pas mourir de faim

64

Dans l’ouest de l’Afghanistan, des parents, qui manquent de ressources, vendent leurs fillettes pour éviter que leurs familles ne meurent de faim.

Quand son mari a dit à Fahima qu’ils allaient devoir vendre leurs deux petites filles pour que la famille ne meure pas de faim, après avoir été déplacée par la sécheresse dans l’ouest de l’Afghanistan, elle a «  beaucoup pleuré  ».

Les fillettes, Farishteh, six ans, et Shokriya, un an et demi, sourient près de leur mère dans leur abri d’argile recouvert de bâches trouées, les habits et le visage couverts de boue. Sans savoir qu’elles ont été vendues récemment aux familles de leurs futurs maris, eux aussi mineurs. Celles-ci ont déboursé environ 3 350 dollars (2 870 euros) pour l’aînée et 2 800 dollars (2 400 euros) pour sa sœur.

Une fois la somme entièrement versée, ce qui pourrait prendre des années, les deux fillettes devront dire adieu à leurs parents et à ce camp de déplacés de Qala-i-Naw, capitale de la province de Badghis, où la famille, originaire d’un district voisin, a trouvé refuge pour survivre. Cette histoire est tragiquement banale chez les milliers de familles déplacées – la plupart par la sécheresse – de la région, l’une des plus pauvres du pays.

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Notre Application Mobile est Disponible
Recevez toutes nos actualités avec notre application
%d blogueurs aiment cette page :