Take a fresh look at your lifestyle.

Ansy Dérose est un chanteur haïtien du XXᵉ siècle, décédé dans la capitale haïtienne le 17 janvier 1998, à l’âge de 63 ans

366

Ansy Dérose est un chanteur haïtien du XXᵉ siècle, décédé dans la capitale haïtienne le 17 janvier 1998, à l’âge de 63 ans

Né à Port-au-Prince le 3 juin 1934, Ansy Dérose commença très tôt sa carrière de chanteur sous la conduite de Mme Elisabeth Mahy, Professeur de technique vocale, de nationalité française. Pendant toute une décennie, il ne chanta que les mélodies de Frantz Schubert, de Schumann et de Beethoven. Il excella dans les airs de Lalo, de Jules Massenet et de Gabriel Fauré. Ayant obtenu une bourse qui lui permit de continuer ses études techniques en Allemagne (où il se rendit le 23 novembre 1963), il ne négligea pas pour autant son talent et son art. C’est pourquoi il s’inscrivit au « Musick Hoch Shule » où ses professeurs lui reconnurent un grand talent d’interprète.

- Advertisement -

Par la suite, transféré à Sarrebruck, il participa à un concours d’amateurs programmé par la Radio télévision de cette ville, concours dont il sortit premier lauréat. C’est ainsi qu’il commença à faire connaître dans le pays de Goethe et Beethoven les chansons traditionnelles haïtiennes ainsi que celles, d’une facture remarquable, qu’il composait déjà lui-même. À son retour d’Allemagne en 1964, invité par des parents pour un séjour à Chicago, il y resta dix-huit mois et s’inscrivit au « American Conservatory of Chicago » sous la direction du Grand Maître G. Moore dont il gagna l’estime et l’admiration.

Sa grande entrée sur la scène internationale fut au « Premier Festival mondial de la chanson » qui se tint à Mexico en novembre 1970, avec certains des plus grands noms de la musique européenne et sud-américaine, et des chefs d’orchestre et arrangeurs comme Paul MauriatFranck Pourcel, Pochio Perez. Sur les soixante-dix pays représentés, sa chanson Maria, l’une de ses toutes premières compositions, arrangée par Pochio Perez, gagna le troisième trophée. Ceci lui valut une colonne dans la première page du journal officiel Olimpo de Mexico où l’on pouvait lire ceci : « …Avec Ansy Dérose d’Haïti se rompt la chaîne des triomphateurs européens ». Malgré les nombreuses offres qui lui ont été faites par des firmes européennes, Ansy Dérose, après cette expérience, comprit l’urgente nécessité de poursuivre ses études musicales.

DISCOGRAPHIE

Source Wikipedia

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More