Take a fresh look at your lifestyle.

Après les montres et les bagues, voici le masque connecté

104

L’appareil connecté développé à l’Université Northwestern détecte les fuites d’air sur les masques FFP2. Il mesure également les fréquences cardiaques et respiratoires du porteur, et relaie ces informations sur une application pour smartphones.

Si les objets connectés à porter sur soi, comme les montres ou les bagues, existent depuis longtemps, ceux-ci bénéficient d’un gain d’intérêt par le grand public durant la pandémie. En effet, outre l’effet gadget et le suivi de l’activité physique, ces produits proposent également un suivi de l’état de santé de l’utilisateur.

Son nom ? FaceBit ou le Fitbit (la marque de montres connectées rachetée par Google) pour le visage. Il s’agit d’un appareil, de la taille d’une pièce, que l’on peut attacher à l’intérieur d’un masque de type FFP2 (ou N95) grâce à un aimant.

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Notre Application Mobile est Disponible
Recevez toutes nos actualités avec notre application
%d blogueurs aiment cette page :