Take a fresh look at your lifestyle.

Aux États-Unis, faire un doigt d’honneur aux policiers est un droit constitutionnel

43

Aux États-Unis, faire un doigt d’honneur aux policiers est un droit constitutionnel.

Les juges ont unanimement estimé que Debra Cruise-Gulyas était tout à fait dans son droit lorsqu’elle a fait un doigt d’honneur aux policiers, en juin 2017 dans le Michigan. Les trois représentants de la loi ont jugé l’Américaine non-coupable le 13 mars 2019, invoquant le Premier amendement de la Constitution et la liberté d’expression, rapporte BuzzFeed News. C’est suite à un contrôle routier que Debra Cruise-Gulyas a joué du majeur, auprès de l’agent de police Matthew Minard.

« Ces gestes d’impolitesse (…) peuvent certes violer la Règle d’or, mais cela ne les rend pas illégaux, ni punissables, et ils ne représentent pas un motif d’arrestation », expliquait le juge Jeffrey Sutton dans son verdict, mercredi 13 mars 2019. Matthew Minard avait interpellé Debra Cruise-Gulyas suite à un excès de vitesse, mais avait finalement fait preuve d’indulgence, en la verbalisant pour une infraction moins pénalisante, tel qu’un mauvais stationnement.

Non-contente de cette clémence, Debra Cruise-Gulyas lui a fait un doigt d’honneur alors qu’elle s’éloignait en voiture. Ce geste lui a valu un nouveau contrôle, 100 mètres plus loin, Matthew Minard la verbalisant cette fois pour un délit plus grave qu’un excès de vitesse. Debra Cruise-Gulyas a alors déposé plainte contre le policier, estimant qu’il n’avait pas le droit de l’arrêter à cause de son geste. Les juges lui ont donné raison, estimant qu’elle « n’avait enfreint aucune loi qui justifiait un second contrôle ».

Sources : BuzzFeed News avec Ulyces

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :