Take a fresh look at your lifestyle.

Aux États-Unis, la vidéo de ce petit garçon de 8 ans, arrêté et placé en détention

516

- Advertisement -

Aux États-Unis Le jeune garçon, souffrant de troubles comportementaux, a été mis en cause pour «coups et blessures» sur sa maîtresse.

Par Noé Blouin

Publié le 13/08/2020 à 09:58, mis à jour le 13/08/2020 à 21:02

Benjamin Crump, avocat de l’accusation dans l’affaire George Floyd, a publié le 10 août dernier une vidéo sur les réseaux sociaux. Les images, filmées par une caméra-piéton portée par un policier, montrent l’arrestation d’un jeune garçon de 8 ans à l’intérieur de son établissement scolaire.

Les faits remontent à décembre 2018, un élève d’une école de Key West en Floride a frappé une enseignante à la poitrine, après que celle-ci lui ai demandé à plusieurs reprises de s’asseoir correctement sur la banquette de la cafétéria. La maîtresse a été dépassée par le comportement de l’enfant, les agents présents dans l’école sont alors intervenus. Cette pratique est assez répandue aux États-Unis, où de nombreux établissements scolaires font appel à des services de police dédiés.

- Advertisement -

- Advertisement -

La vidéo partagée par l’avocat de droit civil commence après l’incident, lorsque trois membres des forces de l’ordre viennent chercher l’élève turbulent. «Tu vas aller en prison», lui assène alors l’un des fonctionnaires, semblant appliquer la stratégie de dissuasion par la peur. Les agents tentent ensuite de menotter le garçon – puis renoncent à cause de ses poignets trop petits – avant de l’escorter à travers les couloirs de l’école jusqu’au véhicule de police. «Il faut que tu comprennes que c’est sérieux, je déteste que tu me fasses faire ça (embarquer l’enfant, NDLR), mais je dois le faire. […] Tu as fait une bêtise, il est temps d’en tirer une leçon et de grandir, pour ne plus la répéter», explique un officier à l’élève.

Selon Benjamin Crump, ce dernier aurait ensuite été transporté au commissariat local, ses empreintes digitales et sa photo d’identité auraient été enregistrées, et il aurait passé quelques minutes enfermé dans une cellule.

Troubles du comportement

Le jeune garçon a finalement été mis en cause pour «coups et blessures», l’affaire a duré 9 mois avant que la justice ne rejette finalement les accusations. «C’est un terrible exemple de la façon dont nos systèmes éducatifs et policiers apprennent aux enfants à devenir des criminels en les traitant comme tel. S’il avait été reconnu coupable dans cette affaire, cet enfant aurait été un criminel condamné à l’âge de 8 ans», a écrit Benjamin Crump dans un communiqué.

Lire la suite ici

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More