Take a fresh look at your lifestyle.

Biden, Musk ou Obama…les comptes Twitter de personnalités ont été piratés- SAFETY PROMO

102

Des entreprises comme Uber ou Apple ont également été ciblées par ce piratage massif aux cryptomonnaies.

Biden, Musk ou Obama…les comptes Twitter de personnalités ont été piratés- SAFETY PROMO
Le HuffPost avec AFP

- Advertisement -

Les comptes Twitter de personnalités dont Joe Biden, Elon Musk ou encore Barack Obama brièvement piratés. 

TECHNO – Les comptes Twitter de personnalités américaines, dont Bill Gates, Elon Musk ou encore Joe Biden et Barack Obama, et de grandes entreprises comme Apple et Uber ont été victimes ce mercredi 15 juillet après-midi d’un piratage massif aux cryptomonnaies.

Des messages, rapidement effacés par les comptes visés, invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques, prétendant renvoyer en échange le double des montants transférés.

“Joyeux mercredi! J’offre des bitcoins à tous mes abonnés. Je double tous les paiements envoyés à l’adresse bitcoin ci-dessous”, ont notamment pu lire les usagers de Twitter sur le compte d’Elon Musk, le fantasque patron de Tesla. Des messages similaires ont aussi été publiés sur le compte de Bill Gates, du patron d’Amazon Jeff Bezos, du candidat démocrate à l’élection présidentielle Joe Biden ou encore de l’ancien maire de New York Mike Bloomberg.

Même si les messages ne sont restés en ligne que très peu de temps, ils ont quand même fait des victimes: selon le site spécialisé Blockchain.com, qui trace les transactions effectuées en cryptomonnaies, un total de 12,58 bitcoins, soit près de 116.000 dollars, a été envoyé vers l’une des adresses mentionnées dans les tweets frauduleux.

Les comptes certifiés privés de tweets

Twitter a rapidement confirmé “un incident de sécurité“et dit travailler à sa résolution.

“Il se peut que vous ne puissiez pas tweeter ou réinitialiser votre mot de passe pendant que nous examinons et résolvons cet incident”, a prévenu la plateforme, un peu plus tard alors que de nombreux utilisateurs, notamment ceux disposant d’un compte certifié, se trouvaient dans l’impossibilité de publier des messages.

La situation est revenue à la normale après environ deux heures. Toutefois, Twitter n’a pas exclu de futurs bugs éventuels. “Nous continuons de travailler sur la résolution du problème, et cette fonction pourrait disparaitre et revenir”, a prévenu le réseau social dans la soirée alors que ses utilisateurs certifiés, dont le président Donald Trump, pouvaient de nouveau poster des messages.

“L’hypothèse la plus probable est que les pirates soient entrés en possession du panneau d’administration des employés de Twitter, qui permet de modifier les mots de passe et de désactiver les authentifications à plusieurs facteurs”, avance Rachel Tobac, présidente de la compagnie de cybersécurité SocialProof Security. Une telle manipulation, précise Rachel Tobac, a pu permettre à des individus ou des groupes malveillants de prendre le contrôle des comptes attaqués.

Justin Sun, un jeune entrepreneur américain très actif dans les cryptomonnaies et lui-même victime du piratage, a offert un million de dollars à quiconque identifierait les pirates.

Le réseau à l’oiseau bleu a déjà été victime d’attaques ciblées dans le passé.

En mars 2017, de nombreux comptes certifiés, dont ceux d’Amnesty International, du ministère français de l’Economie ou de la BBC Amérique du Nord, avaient ainsi été piratés par des hackers présumés, favorables au président turc Recep Tayyip Erdogan.

En août dernier, une série de messages insultants ou racistes avait été publiée sur le compte personnel de Jack Dorsey, à son insu. Le fondateur de Twitter avait été victime d’une arnaque à la carte SIM. Dans ce type d’attaque, des hackers parviennent à faire transférer le numéro de mobile de la cible sur un autre téléphone en leur possession.

Le piratage de mercredi semble toutefois d’une toute autre ampleur et suscitait déjà de nombreuses interrogations à un peu plus de 3 mois de l’élection présidentielle américaine, où les questions de cybersécurité devraient être au premier plan.

L’action de l’entreprise a chuté de plus de 3% à Wall Street dans les échanges électroniques après la clôture.

À voir également sur Le HuffPost: Un tweet de Trump signalé par Twitter pour un montage vidéo avec “un bébé raciste”

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More