Take a fresh look at your lifestyle.

Bill Gates va donner toute sa fortune (pour une raison familiale)

Il avait fait de cette “restitution” une “obligation” morale. Bill Gates, qui détient encore une fortune évaluée à plus de 100 milliards de dollars, ne veut plus appartenir au classement des personnalités les plus riches de la planète et s’apprête à reverser la quasi-totalité de sa fortune. Pour beaucoup, cette nouvelle n’en est pas une alors que l’homme d’affaires devenu philanthrope en parle depuis plus de dix ans maintenant. Cette fois-ci, sa motivation viendrait d’une résolution. Bill Gates s’apprête à être grand-père l’année prochaine.

Dans sa lettre annuelle, publiée mardi 20 décembre 2022, le fondateur de Microsoft a écrit : “j’ai commencé à regarder le monde à travers un nouvel objectif récemment, lorsque ma fille aînée m’a annoncé l’incroyable nouvelle que je deviendrais grand-père l’année prochaine”. L’annonce de Jennifer Gates, âgée de 26 ans, fut rendue publique le mois dernier et son père explique avoir eu un déclic. Une question de génération. Naître en 2023 nous projette forcément dans la réalité que des humains devront vivre avec les conséquences climatiques dans le monde dans 50 ans.

“Quand je pense au monde dans lequel mon petit-enfant naîtra, je suis plus inspiré que jamais pour aider les enfants et petits-enfants de tout le monde à avoir une chance de survivre et de s’épanouir”, écrivait-il. Pour cela, la donation de sa fortune passera par sa Fondation Bill and Melinda Gates, qui depuis 1994 a reçu un total de 70 milliards de dollars dont 50 milliards de la part de Bill Gates. S’il se tient à ses dires, ce seraient alors près de 100 milliards de dollars qui seront ajoutés dans un avenir proche.

Les dernières emplettes de Bill Gates

Vers quoi l’argent doit-il être investi ? Pour rappel, la fondation travaille à la fois sur les question sociales (égalité des sexes, éducation, accès à l’eau) et sur des questions comme la santé et le climat. C’est sur ce dernier dossier que Bill Gates voit la plus grosse urgence. Récemment, l’homme a investi dans une nouvelle startup qui travaille sur la climatisation de demain, pour remplacer les technologies conventionnelles loin d’être supportables pour l’environnement. Née en 2018 à Miami, la société veut sortir son produit d’ici 2026 et s’intègrera sur un marché colossal. À ce jour, 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont liées aux systèmes de climatisation et leur fluide frigorigène.

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More