Take a fresh look at your lifestyle.

Bruce Willis a autorisé la création d’un double numérique pour le suppléer au cinéma

L’acteur américain Bruce Willis, qui n’est plus en mesure de donner le change sur un plateau de tournage, a confié son visage à une entreprise spécialisée dans la création de deepfake.

Atteint d’aphasie, un trouble du langage qui l’empêche de poursuivre sa carrière, Bruce Willis est devenu la première star du cinéma à vendre ses droits pour permettre la création d’un “double numérique” de sa personne. Il a ainsi autorisé la société américaine Deepcake, spécialiste du procédé, à utiliser son visage. Reste à savoir quel montant continue de percevoir Bruce Willis pour l’utilisation de ses traits.

Basé sur la technologie dite deepfake, le procédé a par exemple permis l’utilisation du visage de l’acteur dans une publicité pour un opérateur téléphonique russe. Il n’a cependant jamais mis les pieds sur le plateau de tournage, et son visage a été transplanté numériquement sur un autre interprète. “J’ai aimé la précision de mon personnage, a indiqué Bruce Willis. C’est un mini-film dans mon genre habituel de comédie d’action. Pour moi, c’est une belle occasion de remonter le temps. Avec l’avènement de la technologie moderne, même lorsque j’étais sur un autre continent, j’ai pu communiquer, travailler et participer au tournage. C’est une expérience tout à fait nouvelle et intéressante, et je remercie toute notre équipe”.

Bruce Willis pourrait donc se retrouver prochainement dans des productions de plus grande envergure. Le cinéma a d’ailleurs déjà utilisé ces technologies pour redonner une seconde jeunesse à des acteurs ou les faire apparaître à l’écran après leur décès. Récemment, une vidéo mettant en scène Tom Cruise avait créé la stupeur tant le deepfake était réaliste. Si le visage est évidemment le plus difficile à reproduire fidèlement, de nombreux deepfake vocaux sont aussi utilisés au cinéma et ailleurs. Récemment, l’interprète de Dark Vador a confié des archives contenant sa voix à Disney afin que l’entreprise continue de l’utiliser dans ses productions.

ARTICLE ORIGINAL DISPONIBLE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More