Take a fresh look at your lifestyle.

Ce yacht en forme de tortue géante peut accueillir 60 000 personnes

2 543

Seul hic : il faut trouver huit milliards de dollars pour construire ce terayacht nommé Pangeos.

Démesure du possible. S’il y a bien quelque chose que le designer Pierpaolo Lazzarini n’a jamais fait, c’est mettre de l’eau dans son vin. L’innovation, l’Italien l’aime avec démesure et excentricité, chose criante dans certains de ses projets comme cet hôtel en forme de capsule flottante, ce yacht en forme de cygne géant avec une tête détachable ou encore ces pyramides flottantes pensées pour être nos villes de demain. Comme à son habitude, Lazzarini voit grand via son nouveau projet; et peut-être plus grand que jamais puisqu’il propose cette fois-ci un concept de terayacht monumental pouvant accueillir… 60 000 personnes.

Ville flottante. Baptisée Pangeos – en référence à la Pangée, le supercontinent qui regroupait toutes les terres émergées à la fin de l’ère Paléozoïque – cette embarcation grande comme un village est imaginée comme une véritable ville flottante itinérante et comprend des villas avec terrasse, des maisons privées, des immeubles ainsi que plusieurs hôtels, des centres commerciaux, des parcs et des ports pour navires et divers véhicules volants… bref, une véritable île. 

Côté conception, la coque comporte 30 000 cellules, une solution flottante qui, selon le designer,  serait insubmersible. Le navire est également doté de neuf moteurs entièrement électriques pouvant fournir suffisamment de puissance pour le faire avancer à 5 nœuds (environ 9,2 km/h). Pas un bolide de course mais bon, supposément… c’est une île. 

Tortue géniale. Si Pangeos n’est actuellement qu’un concept, Pierpaolo Lazzarini espère qu’il deviendra bientôt réalité. Un petit obstacle se dresse néanmoins sur sa route : pour voir le jour, le terayacht nécessite un investissement estimé à 8 milliards de dollars (environ 7,70 milliards d’euros ) – pour un chantier d’environ huit ans. Etendu sur 550 mètres de long et 610 mètres de large – donc environ 0,25 km2 de surface – ce navire en forme de tortue deviendrait de fait le plus grand navire jamais construit au monde.

A défaut de trouver des investisseurs, Lazzarini propose un financement participatif – disponible sur la page du Terayacht. Sans compter que les espaces virtuels de l’embarcation peuvent également être achetés dans le cadre d’une collection de NFT. Ces droits virtuels de propriétés deviendraient d’ailleurs réels en cas de construction. Ne reste plus qu’à prendre votre mal en patience, au cas où vous souhaiteriez tout plaquer sur la terre ferme.

SOURCE DÉTOURS

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Notre Application Mobile est Disponible
Recevez toutes nos actualités avec notre application
%d blogueurs aiment cette page :