Take a fresh look at your lifestyle.

Cette commune d’Ile-de-France est la 1ère à tester l’éclairage urbain bioluminescent !

25

Cette commune d’Ile-de-France est la 1ère à tester l’éclairage urbain bioluminescent !

BY LAURA COLL • AVRIL 19, 2021

En France, cette start-up aux idées lumineuses a imaginé une nouvelle source de lumière naturelle, capable de se substituer aux lampadaires qui ponctuent les rues de nos villes. Si la bioluminescence permettrait ainsi de réduire l’impact environnemental de la lumière, une commune d’Ile-de-France est la première à expérimenter l’éclairage urbain par bactéries lumineuses… Tout simplement fascinant !

Bioluminescence : cette start-up Française imagine un éclairage urbain à base de bactéries lumineuses !

Depuis plusieurs années, la start-up Française Glowee oeuvre à concevoir un éclairage urbain plus responsable, via la bioluminescence. Source de lumière vivante, tout droit venue de la nature, la bioluminescence pourrait bien révolutionner notre manière de produire, de consommer mais aussi d’illuminer les rues de nos villes. À l’instar des lucioles, des vers luisants et de plus 80% des organismes marins, la bioluminescence résulte en effet de la production et l’émission de lumière par certains organismes vivants. Justement, c’est en observant les poissons qui éclairent les abysses de nos océans que Sandra Rey, diplômée en design industriel et fondatrice de Glowee a eu l’idée de cette alternative à la lumière électrique. 

Depuis 2014, Glowee tend ainsi à développer une matière première bioluminescente composée de micro-organismes naturels et cultivables à l’infini… Bien que responsables de la luminosité, ces bactéries ne sont néanmoins toxiques ni pour l’homme ni pour l’environnement.

La bioluminescence : réduire l’impact environnemental de l’éclairage artificiel et lutter contre la pollution lumineuse urbaine 

Image à la Une : © Glowee

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :