Take a fresh look at your lifestyle.

Colombie: la Cour constitutionnelle autorise le suicide assisté pour les malades

51

La Cour constitutionnelle a abrogé, jeudi 12 mai, l’article du Code pénal qui punissait d’une peine de 12 à 36 mois de prison toute personne fournissant une aide au suicide.

Dans le pays andin, l’euthanasie était déjà autorisée depuis 1997. Elle est, dans les faits, appliquée depuis 2015. La différence entre l’euthanasie et le suicide assisté est mince. Dans le premier cas, c’est un médecin qui administre la médication létale. Dans le deuxième, c’est le patient lui-même qui la prend, sous la supervision d’un médecin.

Les juges ont fixé des conditions au suicide assisté : le médecin ne peut aider qu’une personne « en souffrance intense ou gravement malade qui a librement décidé de disposer de sa propre vie ». Selon la Fondation colombienne pour le droit à la mort dans la dignité (DMD), la différence entre l’euthanasie et le suicide assisté « réside essentiellement dans la personne qui administre le médicament mortel ».

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Notre Application Mobile est Disponible
Recevez toutes nos actualités avec notre application
%d blogueurs aiment cette page :