Take a fresh look at your lifestyle.

Comment achever un film quand sa vedette disparaît ?

259

Comment achever un film quand sa vedette disparaît ?

Ces acteurs sont décédés au beau milieu d’un tournage, laissant derrière eux une équipe de production désarmée et de nombreux fans endeuillés. « Vanity Fair » se penche sur la façon dont les studios réagissent afin de terminer des films sans leur vedette : trucages numériques, ré-écriture de scénario, appel à des doublures… Tout est valable pour continuer à faire tourner la machine hollywoodienne. « The show must go on », dit-on en Amérique.

- Advertisement -

Anton Yelchin

Décédé pendant le tournage de la série Mr. Mercedes

Les circonstances : Le 19 juin 2016, alors qu’il se rendait à une répétition, Anton Yelchin sort de sa résidence dans le quartier de Studio City à Los Angeles pour monter dans sa voiture, une Jeep Grand Cherokee. Il enclenche le moteur et descend de sa voiture lorsqu’il est heurté par celle-ci, qui l’écrase contre la clôture. Un défaut sur le modèle du véhicule serait à l’origine de l’accident. L’acteur est retrouvé mort par ses amis qui s’inquiétaient de ne pas le voir arriver à la répétition.

La solution : Anton Yelchin venait de décrocher un rôle principal dans la série Mr. Mercedes diffusée sur Amazon Prime Video, adaptation du roman de Stephen King. C’est finalement l’acteur britannique Harry Treadaway qui l’a remplacé au casting dans le rôle de Brady Hartsfield.

River Phoenix

Décédé au cours de plusieurs projets cinématographiques.

Les circonstances : C’est lors de la nuit du 30 au 31 octobre 1993 que River Phoenix trouve la mort alors qu’il profitait d’un moment entre amis avec Johnny Depp et Flea des Red Hot Chili Peppers au Viper Room, une boîte de nuit hollywoodienne. Il y consomme de la drogue, comme à son habitude. Un mélange de valium et de métamphétamine qui lui sera fatal. Il quitte l’établissement en titubant, suivi par ses deux amis. Une fois arrivé dehors, c’est trop tard, l’acteur est pris de violentes convulsions suite à une overdose sous les yeux de sa sœur Rain et son frère Joaquin Phoenix, sa petite-amie Samantha Mathis et l’actrice Christina Applegate. Il est déclaré mort quelques heures plus tard au centre médical Cedars-Sinai.

La solution : Reconnu pour son talent, River Phoenix est décédé alors qu’il avait plusieurs projets sur le feu. D’abord incarner le poète maudit Arthur Rimbaud dans un biopic de Agnieszka Holland intitulé Rimbaud, Verlaine. À l’annonce de sa disparition, c’est finalement Leonardo Di Caprio qui intègre le casting. Christian Slater, lui, reprend le rôle du journaliste Daniel Malloy dans Entretien avec un Vampire qui était écrit pour River Phoenix. Le film de Neil Jordan, adapté du roman d’Anne Rice, présente un casting cinq étoiles avec Tom CruiseKristen DunstBrad Pitt et Antonio Banderas.

Oliver Reed

Décédé pendant le tournage de Gladiator de Ridley Scott

Les circonstances : Superstar de Hollywood révélé par Love de Ken RusselOlivier Reed voit sa carrière décliner lorsqu’il tombe dans l’alcoolisme au cours des années 80. C’est cette addiction qui va le conduire à sa mort le 2 mai 1999 à Malte. Pendant le tournage du célèbre Gladiator de Ridley Scott dans lequel il incarne Proximo, l’acteur se rend dans un pub à La Valette (à Malte), où il est victime d’une crise cardiaque.

La solution : Juste avant sa mort, Olivier Reed avait pu tourner plusieurs scènes devant la caméra de Ridley Scott. Assez pour les garder au montage final, tout en octroyant à son personnage une mort prématurée. Pour rendre ce changement de scénario possible à l’écran, une doublure a remplacé l’acteur. Des techniciens ont ensuite incrusté des images d’Olivier Reed sur celui de la doublure grâce à des effets spéciaux.

Paul Walker


Décédé pendant le tournage de Furious 7 de James Wan

Les circonstances : C’est l’événement tragique qui a secoué le monde du show-business en 2013 : Paul Walker, connu pour son rôle de Brian O’Conner dans la franchise Fast and Furious, meurt d’un accident à bord de sa Porsche, alors que le tournage du septième film de la saga n’en est qu’à la moitié.

La solution : Les studios Universal mettent le long-métrage en stand-by, le temps que toute l’équipe reprenne ses esprits. La date de sortie est repoussée de dix mois et les scénaristes retravaillent le script afin d’y incorporer tous les rushes disponibles mettant Paul Walker en scène et prolonger ainsi sa présence à l’écran. Des doublures sont également embauchées, ce sont les frères du défunt qui s’y collent : Caleb et Cody, accompagnés de l’acteur John Brotherton redonnent vie à O’Conner. Malgré la ressemblance et toute leur bonne volonté, d’incroyables effets spéciaux sont parfois nécessaires ; dans certaines séquences, le visage de Walker est placé numériquement sur celui de ses doublures. Pour le son, les choses ne sont pas non plus aisées. Bien que James Wan, le réalisateur, ait en stock bon nombre d’archives sonores de la voix de l’acteur (issues des films précédents), il faut composer chaque phrase tel un puzzle, en glanant un mot par-ci, un autre par là et demander par moments à l’un des frères de prêter ses cordes vocales. Finalement, ressusciter Paul Walker à l’écran a un coût, et pas des moindres : entre les effets spéciaux et les doublures, la facture s’élève à 50.000 dollars. Mais le jeu en vaut la chandelle : Furious 7 engrange 1.6 milliards à sa sortie.

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More