Take a fresh look at your lifestyle.

Confine-mots  » CONFINEMENT » ROBERTO LOUIS-CHARLES

118

Confinement

Dehors
La nuit mène une guerre sans merci pour la résurrection des étoiles
J’ai vu dans tes yeux
les lueurs d’un monde qui gigote
Dans sa mare de sang
Un mètre cinquante
La hauteur de cette muraille que la vie
Nous impose
Depuis que le mal est en toi
Chaque parcelle de ton corps est pour moi une zone interdite
Mets-moi en quarantaine
A l’embrasure de ton sexe
Je veux mourir volontier d’un dernier jet de ton désir

- Advertisement -

Roberto Louis-Charles
27 mars 2020

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More