Take a fresh look at your lifestyle.

Coronavirus: couvre-feu national et état d’urgence en Espagne, l’Italie ferme les cinémas et les théâtres

164

Coronavirus: couvre-feu national et état d’urgence en Espagne, l’Italie ferme les cinémas et les théâtres.

Le gouvernement espagnol a annoncé un couvre-feu de 23 heures à 6 heures. En Italie, cinémas, théâtres, salles de gym et piscines vont devoir fermer à partir de lundi et jusqu’au 24 novembre.

- Advertisement -

Lire aussi, Coronavirus en France : 116 nouveaux décès et 52010 contaminations en 24h

La deuxième vague de l’épidémie due au SARS-CoV-2 frappe durement le continent européen, entraînant un durcissement des restrictions dans plusieurs pays. L’Espagne a ainsi décrété, dimanche 25 octobre, un nouvel état d’alerte, équivalent de l’état d’urgence en France, et un couvre-feu sur tout le territoire. L’Italie a également annoncé dimanche plusieurs mesures fortes, dont la fermeture des cinémas et théâtres.

Sur l’ensemble du continent européen, le nombre des contaminations détectées s’approche des 8,7 millions et plus de 261 000 personnes sont mortes de cette maladie, dont quelque 10 000 en Allemagne, un pays jusqu’ici relativement épargné mais désormais frappé de plein fouet par le rebond épidémique.

Dans le monde, la pandémie a fait plus de 1 150 000 morts depuis fin décembre, d’après un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) dimanche. La Colombie est devenue le huitième pays à franchir officiellement le seuil du million de personnes déclarées positives, après les Etats-Unis, l’Inde, le Brésil, la Russie, l’Argentine, l’Espagne et la France.

  • Plus de 50 000 cas en France en vingt-quatre heures

La France a d’ailleurs enregistré plus de 50 000 nouveaux cas en vingt-quatre heures, dimanche, tandis que le nombre de malades en réanimation a continué de progresser, dépassant les 2 500, selon les chiffres de Santé publique France.

  • L’Espagne décrète l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement de Pedro Sanchez a décrété dimanche un nouvel état d’alerte sanitaire, le deuxième dans le pays après celui proclamé en mars, qui avait duré jusqu’en juin. L’état d’alerte est pour le moment décrété pour quinze jours, mais le gouvernement souhaite le prolonger par la suite de six mois, jusqu’au début du mois de mai. Le gouvernement espagnol a dans le même temps annoncé l’instauration d’un couvre-feu nocturne de 23 heures à 6 heures du matin, sur l’ensemble du territoire, à l’exception des îles Canaries.

Samedi soir, au moins neuf régions espagnoles avaient demandé au gouvernement central de proclamer l’état d’alerte, sachant que certaines zones géographiques ont déjà pris les devants avec des restrictions locales, comme Madrid, la Castille-Leon (nord), la région de Valence (est) et la ville de Grenade (sud).

M. Sanchez avait préparé le terrain vendredi en assurant que la situation était « grave », que « les prochaines semaines et les prochains mois » seraient durs, très durset qu’il était « prêt à adopter toutes les mesures nécessaires » pour freiner l’épidémie. Deux jours plus tôt, l’Espagne était devenue le premier pays de l’Union européenne et le sixième au monde à dépasser le million de cas de contamination, le chef du gouvernement ayant même révélé vendredi que le nombre réel de personnes infectées par le coronavirus en Espagne était en fait supérieur à 3 millions. Le nombre de décès est proche de 35 000.

LIRE LA SUITE ICI

PHOTO : GOOGLE

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More