Take a fresh look at your lifestyle.

Covid-19 Novak Djokovic touché par le coronavirus : SAFETY PROMO

11

- Advertisement -

Organiser un tournoi d’exhibition en pleine pandémie de coronavirus était un pari risqué… et inconscient. L’Adria Tour organisé par Novak Djokovic a viré au fiasco après que plusieurs tennismen, dont lui, ont été infectés par la Covid-19. Aujourd’hui, le père du champion serbe, Srdjan Djokovic, accuse un autre participant de l’avoir contaminé.

Covid-19 Novak Djokovic touché par le coronavirus : SAFETY PROMO

Avec le recul, Novak Djokovic s’est bien rendu compte qu’organiser un tournoi d’exhibition, l’Adria Tour, en pleine crise sanitaire n’était pas la meilleure idée qu’il ait eue. Sauf que le mal était malheureusement déjà fait.

Plusieurs participants de ce tournoi dans les Balkans ont été touchés par le coronavirus, dont lui. Le champion serbe de 33 ans n’est pas le seul membre de sa famille à avoir été touché puisque sa femme Jelena – à qui il est marié depuis 2014 et avec qui il a eu ses deux enfants, Stefan (5 ans) et Tara (2 ans) – est également contaminée.

Face au fiasco de son tournoi et à la colère qui gronde dans le monde du tennis, Novak Djokovic a présenté ses excuses à plusieurs reprises. « Je suis profondément désolé que notre tournoi ait pu causer de tels dommages« , a-t-il réagi dans un texte publié sur ses réseaux sociaux. « Nous avons eu tort, c’était trop tôt« , a ensuite reconnu le principal organisateur de l’Adria Tour, qui s’est déroulé dans les Balkans. « Tout ce que nous avons fait depuis un mois était fait avec le coeur pur et avec des intentions sincères« , a-t-il tenté de se justifier avant d’inviter toutes les personnes ayant assisté à son tournoi à se faire dépister et à appliquer les gestes barrières.

- Advertisement -

En plus de Novak Djokovic, numéro un mondial, trois autres joueurs ont été infectés : Grigor Dimitrov (19e au classement ATP), Borna Coric(33e) et Viktor Troicki (184e).

- Advertisement -

Lors d’une interview accordée à la chaîne de télé croate RTL, Srdjan Djokovic, le père de Novak, a rejeté la faute de la contamination de son fils sur l’un de ses joueurs. De quoi mettre encore un peu plus le feu aux poudres. « Nous ne savons pas où il l’a attrapé, mais il l’a eu. Il a fait beaucoup de mal à toi (Novak), à la Croatie, à la Serbie et à ma famille. Il aurait dû être testé dans son pays d’origine« , a-t-il déclaré sans citer le nom de Grigor Dimitrov, alors qu’il parlait bien de lui. Le joueur bulgare de 29 ans, également connu pour être l’ex-compagnon de Maria Sharapova et de la chanteuse Nicole Scherzinger, a été le premier testé positif sur le tournoi.

De son côté, le manager de Grigor Dimitrov a rejeté toute responsabilité. « Après trois mois d’isolement total, Grigor est allé directement à Belgrade. Ni à Belgrade ni plus tard à Zadar, on lui a proposé ou imposé de faire un test pour le coronavirus« , a réagi Georgi Stoimenov sur le site bulgare tenniskafe.com. Il a également renvoyé la responsabilité sur les organisateurs de l’Adria Tour : « Les organisateurs de l’événement sont les seuls à avoir la responsabilité du protocole sanitaire du tournoi et celle de créer les règles à suivre. Grigor a strictement respecté toutes les règles imposées par les organisateurs et les lois et règlements existants lors du passage de la frontière entre la Bulgarie, la Serbie et la Croatie. »

L’édition 2020 de l’Adria Tour avait débuté à Belgrade et devait se poursuivre en Bosnie-Herzégovine et se terminer au Monténégro. Elle n’est finalement pas allée jusqu’à son terme. Les joueurs et joueuses en lice ont partagé des accolades sur le court, ils ont dîné ensemble et joué au foot ou au basket, avec contacts, forcément. Certains, dont Novak Djokovic, Alexander Zverev et Grigor Dimitrov ont été aperçus dansant torse nu en boîte de nuit.

À noter que la Serbie a appliqué des restrictions différentes des autres pays de l’Europe. Les rassemblements n’y ont pas été interdits.

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés.