Take a fresh look at your lifestyle.

Dickens Princivil est introuvable depuis hier soir.

1 029

Dickens Princivil est introuvable depuis hier soir.

C’est avec beaucoup de consternation que le milieu culturel haïtien se reveil ce matin dans le pays qui agonise depuis des mois dans un tourbillon de kidnapping.
Et cette fois çi il s’agit d’un icône que tout le milieu culturel haitien connaît par cœur tant pour son travail et son immense sympathie.

- Advertisement -

Selon les publications sur les reseaux ,et quelques proches du grand maestro haitien il s’agit bien d’un enième cas de kidnapping.

Le talentueux chef d’orchestre et professeur de musique a été enlevé hier Dimanche à Port-au-Prince, après avoir pris part à une cérémonie de graduation. Les kidnappeurs ont exigé 300 milles Dollars US à la famille de Dickens pour le libérer.

Professeur à l’ENARTS et membre fondateur du centre culturel MUSIPHOTART, Dickens Princivil est un excellent violonniste, chanteur et compositeur de grande envergure.

(Vu sur le net )

À l’âge de 7 ans, encouragé par la Sœur Anne Marie, Dickens intègre le programme de musique de l’école Sainte-Trinité. Il apprend d’abord le violoncelle, puis la contrebasse et la guitare basse électrique. Sous la direction de professeurs étrangers, il étudie plus tard la composition, la musicologie, et l’appréciation musicale lors des camps d’été à Léogâne.

Tout en continuant sa formation musicale et faisant ses premiers pas dans la composition, Dickens Princivil s’est essayé à la photographie, la mécanique automobile, la réparation des instruments de musique, l’administration et l’architecture. Mais la musique est toujours restée son premier et plus important amour.

L’artiste a collaboré avec une pléiade de musiciens et compositeurs (dont Ansy Dérose, Guy Durosier, Raoul Guillaume, Wébert Sicot, Gerald Merceron, Daniel Larivière, Lionel Benjamin, Férère Laguerre) sur plusieurs projets. « Il s’associe aux meilleurs au sein de l’Orchestre philharmonique Sainte-Trinité : Pierre Momplaisir, violoniste ; Thamar Denizar, violoniste ; Jean Wilner Saint-Jean, violiste ; Yves Gabaud, violoncelliste ; Carl Henry Seide, violoncelliste; Josué Jean François, violoniste. »

Bien qu’ancré dans une formation classique superbe, le champ musical de Dickens Princivil englobe d’autres genres tels que le rara, le compas, le jazz, etc. Avec « près de deux cents compositions dans son répertoire », il est considéré comme l’un des compositeurs haïtiens les plus talentueux et prolifiques.
Dickens Princivil a toujours cru dans l’encadrement des jeunes. Aussi fonda-t-il à Port-au-Prince le centre culturel Musique-Photographie-Art (Musiphotart), dirigé actuellement par son épouse Éveline Grégoire Princivil, accomplissant son plus grand rêve, celui « d’offrir à tout jeune artiste porteur d’un projet musical un espace lui garantissant toutes les possibilités de réussir ».

Avec une longue carrière de quarante-trois ans, des compositions appréciées tant en Haïti qu’à l’étranger, et un travail exemplaire d’encadrement des jeunes artistes, Dickens Princivil est en passe de représenter une sommité musicale nationale et même internationale. Que son œuvre s’expose « en pleine lumière » et qu’elle éclaire et inspire les générations présentes et futures !

James fleurissaint
[email protected]

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More