Take a fresh look at your lifestyle.

Dwayne Johnson retourne dans le magasin où il volait lorsqu’il était enfant pour « réparer le mal »

L’acteur s’est rendu dans le supermarché de son adolescence à Hawaï. Il avait pour habitude d’y voler des barres chocolatées. Il a payé sa dette. 

Dwayne Johnson, alias The Rock, est peut-être bien une des personnalités les plus sympathiques du showbiz. Après avoir fait cadeau d’une maison en juin 2022 à sa maman, l’Américain de 50 ans a fini par aller payer ses dettes dans un supermarché d’Hawaï… avec trente-quatre ans de retard! En effet, le catcheur devenu acteur avait pour habitude de voler des barres chocolatées quand il était ado dans ce magasin. Il a donc remboursé, avec la manière, la chaîne 7-11.

«J’ai enfin exorcisé ce satané démon de la barre chocolatée qui me rongeait depuis des décennies. Ma famille est moi sommes partis d’Hawaï en 1987 et, après toutes ces années, je suis finalement rentré chez moi pour réparer cette injustice», a posté The Rock sur Instagram. Il a ensuite précisé le contexte: «J’étais complètement fauché. J’avais pris l’habitude de voler un Snickers chaque jour dans ce magasin pendant une année juste avant d’aller au sport. J’avais 14 ans. 

Ce Snickers était ma préparation quotidienne à l’entraînement.» Le colosse a également raconté qu’il volait avec la complaisance de l’employé qui tournait la tête à chaque fois qu’il commettait son méfait et qui ne l’avait jamais dénoncé. Dans la vidéo qui accompagne ce post, on peut donc voir The Rock vider complètement le rayon de ces fameuses barres avant de passer en caisse, sous le regard médusé du vendeur, qui n’en a visiblement pas grand-chose à faire de l’histoire que lui raconte la star. «Le mec, il compte ces dizaines de Snickers et il doit se dire que je ferais mieux d’aller exposer tout ça dans une émission d’Oprah Winfrey», plaisante le comédien. 

L’histoire ne s’est pas arrêtée là, puisqu’il a également offert les courses des personnes présentes au même moment que lui dans la supérette. Il s’en est sorti avec une facture de quelque 300 dollars, sans compter les pourboires aux employés. Quant aux fameuses barres, The Rock ne les a pas mangées. Il les a laissées sur le comptoir, près de la caisse. «Si vous avez l’impression que quelqu’un va voler des Snickers, filez-lui un de ceux-ci.» Une fois sorti du magasin, The Rock a encore passé de nombreuses minutes sur le parking à faire des dizaines de selfies et à serrer des mains. 

«J’ai exorcisé pas mal de vieux démons dans ma vie. Il m’en reste encore quelques-uns. Même si celui-ci peut paraître stupide, je savais qu’un jour je m’arrêterais dans ce 7-11 à Hawaï pour le dévaliser de ses Snickers. Mais légalement cette fois-ci. Nous ne pouvons pas changer le passé et certaines choses stupides que nous avons pu faire, mais, de temps en temps, nous pouvons faire un petit acte pour se racheter et peut-être même coller un grand sourire sur les visages de personnes qu’on ne connaît pas», a conclu The Rock.

SOURCE 20 MINUTES

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More