Take a fresh look at your lifestyle.

EIKIRO: NOUVELLE FIGURE DU RAP FRANÇAIS

1 679

EIKIRO.

Il s’appelle Emmanuel De Haes, un jeune rappeur connu sous le nom d’ EIKIRO nous raconte son parcours de Kinshasa à la Belgique.

Entre enfance difficile et immigration en terre européenne, sa famille a connu un véritable parcours de combattant avant que l’enfant prodige soit stable socialement pour grandir dans un environnement serein et développer son talent inné pour le Rap.

La rédaction de Safety Promo a eu le plaisir de le rencontrer dans une interview à coeur ouvert.

SP : Présentez-vous un peu au grand public ?

Bonjour, je m’appelle Emmanuel De Haes, rappeur et auteur-compositeur connu sous le nom d’ Eikiro. Je suis né le 30 septembre 2002 à Kinshasa en République Démocratique du Congo. Je réside actuellement à Bruxelles dans la commune d’Evere ou j’ai eu un certificat d’enseignement secondaire supérieur.
J’ai peu de souvenirs de mon enfance mais tout ce que je sais ce fut une période très difficile pour ma famille qui va conduire ma mère à nous emmener ma sœur et moi en Belgique. N’ayant pas les papiers au début cela a été très dure pour nous de trouver un logement confortable.
C’est à l’âge de 12 ans que je commence à écrire mes premiers textes mais c’est 4 ans plus tard à l’âge de 16ans que je me suis mis sérieusement dans le Rap.

SP : Pourquoi avoir choisi le métier d’artiste rappeur plutôt qu’une autre tendance musicale ?

Dans le rap, j’ai l’impression que les mots sont plus importants que la voix, que chaque rime doit être placée soigneusement pour donner de la couleur à cette musique, c’est tout cela qui m’a fait choisir le rap. Ayant malheureusement connu la misère, la musique que j’entendais le plus dehors c’était du rap. Je me rappelle avec mes amis on se sentait concerné par les paroles des chansons comme si chaque texte était un bout de notre vie donc c’est naturellement que je me suis dirigé vers le Rap.

SP : Parlez-nous de votre parcours ?

J’ai commencé le rap en 2018, j’avais 16 ans quand je m’y suis mis sérieusement mais douze quand j’ai juste commencé à écrire dans mon coin. Seul dans ma chambre, je m’amusais à écrire beaucoup de textes sur des instrumentaux Youtube puis j’allais au studio jusqu’à pas d’heures même si j’avais cours le jour d’après. Je mettais toutes mes économies dans le studio, maintenant quand j’y pense je mettais même toutes mes économies dans la musique. Car depuis petit j’aime faire les choses par moi-même et ne pas demander d’aide. Aujourd’hui tout cela me fait rire mais pour ne pas vous mentir mes débuts dans la musique sont assez brouillons car je me cherchais, en termes de style et de nom de scène. Je voulais faire de la trap comme tout le monde mais je ne me sentais pas à l’aise à me vanter de mes actes négatifs. Et pour mon nom de scène, un autre rappeur l’avais déjà pris avant moi et était très connu. Il m’aura fallu 1 an et la sortie du single cicatrices pour confirmer mon style et imposer mon nom de scène. Après tout cela j’ai pu monter plusieurs fois sur scène et obtenir des passages en radio.

SP : Parlez nous d’un projet en cours ?

J’ai sorti récemment mon premier EP intitulé Ma Vie. Dans ce projet, il y a exactement 5 sons.
Cicatrices,
Souvenir,
Ma Vie,
Azur
et Ailleurs.

Ces 5 sons représentent 5 traits de ma personnalité. J’y ai mis du coeur dans ce projet et connait un petit succès auprès de mes auditeurs ce qui me fait extrêmement plaisir. Pour moi ce projet et l’aboutissement de tant d’efforts de Eikiro.

SP : Quel est votre plus grand succès dans la musique ?

Personnellement mon plus grand succès dans la musique c’est d’avoir rendu fière ma mère, la voir sourire en me voyant monter sur scène ou quand je lui montre mon passage radio sur Arabel. Cela me donne la force de continuer et de me dire que je dois toujours faire plus pour qu’elle ne s’arrête jamais de sourire et de me dire qu’il y a autant de personnes qui me suivent me fait extrêmement plaisir. Me dire que je passe du garçon qui rappe seul dans sa chambre à celui qui rappe sur scène devant mille personnes.
Incroyable ! Pour moi on peut réussir même si l’on vient d’en bas, il faut juste tout donner !

SP : Vous avez quoi en perspective pour le futur ?

Sans vous mentir, je n’ai qu’un but, c’est de me faire un nom dans la musique, pour moi c’est tout ou rien. Je vais travailler pour y arriver, je sais que cela ne sera pas facile mais plus la lutte et dure et mieux en sera la victoire.

SP : Un mot sur la crise sanitaire, comment vivez-vous entant qu’artiste ?

Au début cela m’a beaucoup affecté que ça soit mentalement et musicalement. A cause de cette situation, je n’arrivais plus à écrire, les médias et autour de moi les gens parlaient que de COVID H24, c’était compliqué de faire le vide surtout que certaine peur s’installait de plus en plus et musicalement j’ai raté beaucoup d’opportunités de performer dans les concerts. Mais bon avec le temps je me suis dit que ce n’est rien, juste une épreuve de la vie dont j’en sortirai plus fort. J’ai pu en profiter pour méditer et me reposer pleinement.

Le staff de Safety Promo vous remercie pour vos réponses et vous souhaite bon vent dans votre carrière.

https://instagram.com/eikiro11

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Notre Application Mobile est Disponible
Recevez toutes nos actualités avec notre application
%d blogueurs aiment cette page :