Take a fresh look at your lifestyle.

Erol Josué ,ce que veut dire PELERINAJ !

446

Erol Josué ,ce que veut dire PELERINAJ !

 

Il est de ces chemins qu’on emprunte et qui nous conduisent dans des espaces nouveaux et souvent bizarres.
Transformant notre être, notre vision du monde et touchant profondément tout ce qui nous entoure ces chemins sinueux et mystérieux s’offrent à ceux qui sont prêts: prêts à souffrir, à s’offrir, à apprendre , à créer et à partager. C’est ainsi que je me suis vu guider pendant plus de dix ans sur ces sentiers d’élévation et pousser à entreprendre, souvent bien malgré moi, des voyages à travers tous les départements de mon pays, au delà de nos frontières et très souvent à l’intérieur de moi. J’expérimente ce qui est depuis plus de dix ans mon fardeau, ma joie, ma transcendance, mon PELERINAJ.

Imprégné par différents moments de mon vécu, notamment le tremblement de terre, le Pelerinaj fut secoué et a vu sa trajectoire être modifiée à plusieurs reprises. Après une année 2019 assez difficile dans un contexte socio-politique et économique ayant boulversé notre quotidien en Haïti, le projet PELERINAJ a pu résister face au « peyi lòk » et à toutes les crises qui ont suivies.

- Advertisement -

Erol Josué, Pelerinaj – Haïti | Concert au Théâtre Claude Lévi-Strauss le 27 octobre 2019

A la fin de cette même année , nous avons offert au public parisien un spectacle extraordinaire au Musée du Quai Branly au cours du mois d’octobre, c’était le lancement du projet Pelerinaj qui a eu lieu au coeur de la ville lumière et de là au monde sous sa forme académique et artistique ceci sous les yeux des reportes haïtiens et étrangers.
Moi, Erol Josué, je n’ai pas arrêté de travailler afin de peaufiner le projet PELERINAJ. Malgré une année 2020 sur fond de crise sanitaire à travers le monde; malgré l’annulation ou le report de nombreux concerts à cause de la pandemie de COVID-19. En dépit de ces difficultés, j’ai pu continuer mon PELERINAJ ,après le musée du quai branly Jacques Chirac, où une fois encore j’ai brandi les couleurs vives du vodou haïtien non seulement à travers mon spectacle mais également avec une série de conférences sur la signification personnelle, mystique, sociale et même économique de mon travail.

Cette année, le Pelerinaj se poursuit et m’entraînera au Worldwide Music Expo (WOMEX) qui est l’un des plus grands marchés de musique du monde. Pour ceux et celles qui ne le savent pas, le WOMEX à lieu à Budapest en Hongrie, cet espace reste et demeure le plus gros salon de musique dite musique du monde.
Je serai là ( virutuellement ou physiquement) pour Haiti, pour la culture et pour l’humanité. Le PELERINAJ me transporte encore et est multiforme … vous le retrouverez non seulement sous forme de spectacles et conférences partagés sur les réseaux sociaux mais aussi dans mon temple vodou, mon Péristyle sacré, sanctuaire personnel, gardien de mes secrets et des secrets de ce pays qui a vu trop souvent le travail de ces enfants plagié et villipendé mais jamais surpassé!

LIRE AUSSI, Erol Josué sur la scène musicale de Budapest Hongrie

Moi Erol Josué digne et fidèle fils d’ Erzulie freda Dahonmen la luxueuse, la magnifique vous propose aussi un objet de luxe : le Pelerinaj sous sa forme de livre disque offert dans un coffret somptueux, pièce de collection, morceau de patrimoine.
Travail protéiforme et multicéphale, œuvre à coloration spirituelle profondément ancrée dans le vodou,l’âme haitienne, le Pelerinaj charrie la force de Feray le Dieu guerrier qui ne perd ni les batailles ni la guerre, marquée sous le sceau des Dieux le PELERINAJ n’est pas simple…Cette belle aventure qu’est ce PELERINAJ, m’a permis entre autre, d’étudier les franges de différentes sociétés, de développer un savoir , un respect de l’autre et surtout un art de vivre.
Ce pèlerinage est mon calvaire miracle duquel je reviens purifié, grandi, offert.
Moi, Erol Josué, rude travailleur de mon état, j’ai bossé dur jour et nuit, de pays en pays, de sentier en sentier dans l’unique but d’acquérir et de partager mes connaissances et mon savoir faire avec des jeunes, des vieux, des porteurs de tradition, des chorégraphes, des costumiers, des artisans, et des musiciens tous et toutes des créateurs et créatrices hors pairs , hors format des originaux qui ont trouvé en cette œuvre un espace de libre création et de libre parole pour atteindre l’universel.

Erol Josué – Contredanses vaudou

Ensemble nous avons travailler et travaillons encore d’arrache pied pour pouvoir vous restituer cette oeuvre de synthèse, qui n’est rien d’autre que ma participation et celle de toutes celles et tous ceux qui ont trouvé leur part de bonheur sur ce sentier ô combien difficile et constamment menacé pour la préservation et la valorisation de notre identité en tant que peuple.

Aujourd’Hui, je tiens à remercier tous ceux et toutes celles qui ont rendu possible ce rêve, ce projet, ce morceau de culture. Je dois souligner aussi que je suis à la fois étonné et ravi de voir d’autres gens s’approprier du thème PELERINAJ pour leur projet personnel. Ce PELERINAJ qui émane du bas fond des quartiers populaires. Ce mot qu’on claironne souvent dans les lieux sacrés tels que: Saut d’eau, Bassin Saint Jacques, chez « Ti Sentàn » à Anse à foleur, pour ne citer que ceux là.

Ce mot PELERINAJ qui a été jalousement protégé par les Vodouisants et les pauvres qui allaient ça et là pour déposer leurs offrandes à leurs Saints Patrons.Ces va nu pieds, ces lumena , ces madan Sara, les humiliés à qui la vie a fait mordre la poussière avant de les élever vers les étoies, auprès des Dieux, à leur juste place. Ceux et celles qui ont toujours compris que leur destin dépendait avant tout d’eux même vrai fils et filles de Jean Jacques Dessalines le premier des empereurs haïtiens et de Sanite Belair femme armée pour la défense des hommes et des femmes, féministe avant la lettre et inspirée par la Maîtresse Erzulie Danthor celle qui pique les cœurs impurs.

 

Ce PELERINAJ dis’ je est le rappel de la guidance des saints ,des loas et des mystères dans le quotidien ,un rappel qui nous demande de prendre garde aux faux amis, aux chiens d’hommes et nous invite à rester constamment sur nos gardes, méfiance salutaire, incomprise par les non initiés et non profondés.
Me voici donc campé comme maître carrefour, à la croisée de la vie constatant que le titre de mon travail, PELERINAJ a été bassement copié, cela prouve que le travail que j’effectue depuis environ une dizaine d’années afin de concrétiser ce projet n’est pas vain mais malheureusement très mal copié.

Chers amis la société avant de retourner à mon Badji, je vais partager avec vous ma vision en ce qui concerne le projet PELERINAJ:
« Ma démarche artistique n’est pas protestataire mais plutôt une volonté de construction et de déconstruction…
Je vous invite à découvrir ce marathon mémoriel.

Mon PELERINAJ
Bon pèlerinage! »
Erol Josué

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :