Take a fresh look at your lifestyle.

Farah Martine Lherisson et son époux ne respirent plus… SAFETY PROMO

31

- Advertisement -

Farah Martine Lherisson et son époux ne respirent plus… SAFETY PROMO

Farah Martine Lherisson et son époux ne respirent plus…

Comment se retenir.
Comment garder silence..
À quoi ça sert les mots ?

Quand on n’en est là où nous en sommes il faut s’attendre au pire, si on n’agit pas vite.
Et dites moi ce que vous avez à me dire mais je ne comprendrai pas comment faut il se resigné quand son peuple crève dans l’indifférence.

Içi les armes sont plus utiles que les poètes.
Les cartouches sont plus utiles que les mots.
C’est pour cela qu’on investit beaucoup plus dans les armes et presque rien dans les âmes.

La plume instruit quelques fois mais l’arme tue ,donc choisissons la deuxième car l’éducation n’est pas utile à l’intérêt des garants du système.

- Advertisement -

- Advertisement -

Qui ne conviendra pas avec moi que la ville est trop bien armée.
Qui ne conviendra pas avec moi que nous sommes tous et toutes complices.

Qui ne conviendra pas avec moi que le malheur arrive avec une incroyable rapidité, pas plus que ce décret sur la carte d’identification nationale qui va a l’encontre de l’intérêt commun ,comme tant d’autres.
Je laisse chacun juge…
Je n’accuse point…

Après quelques mots par ici, par là, demain on fera son deuil de cette voix.
Farah Martine Lherisson belle poétesse pleine de promesse ,demain on dira tes vers comme le texte de l’hymne national haïtien que Justin Lherisson a écrit, peut être que tu étais de sa lignée.

Il paraît que tu n’as pas voulu laisser derrière toi ton cher époux, quelle distinction !
Cela n’emeut point car nous sommes très habitués à ces genres d »envolés.

Vouloir vivre paisiblement ici est quelque fois une condamnation à mort , être intelligent aussi, être éduqué (ée) aussi , être intergre aussi.
Et dire qu’après Jean Jacques Dessalines on mérite mieux que des mauvais dirigeants.
Et dire qu’après Jacques Roumain, Sanite Belair, Marie Jeanne, Mackandal, Boukman, on mérite mieux que ses mauvaises histoires.

Tu es à présent à mille pas d’ici Martine
Ton passage ici a été d’une envergure et ton départ aussi.
On t’aimera toujours..

James Fleurissaint
[email protected]

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés.