Take a fresh look at your lifestyle.

HACHIKO : La statue du chien fidèle à Shibuya

32

Un chien de race Akita. Il est célèbre au Japon pour avoir attendu, quotidiennement et pendant près de dix ans, son maître à la gare de Shibuya après la mort de ce dernier.

Hachiko est le nom d’un chien de la race japonaise Akita, né en 1923 et mort en 1935 à Tokyo. Son histoire célèbre la fidélité de l’animal à son maître. Une statue à son effigie est dressée en 1934 aux abords de la gare de Shibuya et sert aujourd’hui de point de rendez-vous aux Tokyoïtes.

HACHIKO : La statue du chien fidèle à Shibuya

Que raconte la légende de Hachiko ?

Hachiko est le nom d’un chien de race Akita, propriété d’un professeur d’université à Tokyo, dans les années 1920.

Né en 1923, il accompagnait son maître Hidesaburo Ueno tous les jours à la gare de Shibuya et allait l’attendre le soir à sa descente du train . En mai 1925, le professeur mourut d’une apoplexie sur son lieu de travail. Hachiko l’attendit fidèlement tous les soirs à la gare de Shibuya pendant les dix ans qui suivirent, jusqu’à son propre décès.

La légende fit grand bruit au Japon, notamment à travers la presse. On lui attribua alors le titre de 忠犬 chûken (« chien fidèle ») et une statue fut inaugurée en son hommage à la gare de JR Shibuya en 1934. Elle y est toujours présente et plus tard, la sortie la plus proche se vit même attribuer son nom.

Le point de rencontre en sortie de gare

Aujourd’hui, Hachiko sert de point de rendez-vous dans ce quartier grouillant qu’est Shibuya.

Parmi le flot incessant de voyageurs qui vont et viennent de la gare aux fameux carrefour, les alentours de la statue de bronze voient de nombreuses personnes y attendre leurs ami(e)s ou デート date (rendez-vous galant). Des bancs y sont disposés à cet effet.

Il n’est pas rare que la statue soit décorée par des banderoles ou autres accessoires, selon les évènements ou manifestations organisés à Shibuya. Hachiko fait totalement partie de la culture japonaise et est fréquemment cité dans les manga et autres drama. Deux films lui ont même été entièrement consacrés :

  • Hachiko Monogatari, japonais de 1987 ;
  • Hachi, américain de 2009 (voir plus bas).

À noter que la zone sert également d’espace fumeurs ; au Japon des lieux spécifiques sont délimités en extérieur, car il est interdit de fumer en marchant dans la rue.

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :