Take a fresh look at your lifestyle.

Il y a deux ans jour pour jour, Notre-Dame de Paris brûlait

0 21

Il y a deux ans jour pour jour, Notre-Dame de Paris brûlait.

Emmanuel Macron visite ce jeudi le chantier de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, endommagée il y a exactement deux ans dans un grave incendie qui a marqué les esprits. Le président de la République sera accompagné de Monsieur Aupetit, l’archevêque de Paris. Une visite qui aura également une certaine résonance politique. Car alors que la France franchit la barre des 100 000 morts du coronavirus, le chef de l’Etat cherche à tout prix à redonner de l’espoir aux Français. Dans cette optique, quoi de mieux que la restauration de Notre-Dame de Paris pour célébrer la grandeur de la France ? 

- Advertisement -

Emmanuel Macron profitera d’abord de ce déplacement pour remercier tous ceux qui ont sauvé la cathédrale des flammes, que ce soient les prêtres ou bien sûr les pompiers, et aussi tous les artisans qui travaillent d’arrache-pied pour reconstruire la charpente, les voûtes, les orgues, les vitraux. Le président remerciera également les 340.000 donateurs qui financent pour partie la reconstruction. 

Détermination française

Mais comme la politique n’est jamais loin, Emmanuel Macron, critiqué dans sa gestion de la crise sanitaire, a l’intention de saluer « l’esprit de résilience de la France », à travers la résurrection de Notre-Dame. Un esprit de résilience, s’inscrivant dans « une tradition millénaire » et une détermination française, qui permettront demain de reconstruire le monument. 

Autant de parallèles avec la crise sanitaire et de messages subliminaux envoyés par Emmanuel Macron, exactement au moment où il s’apprête à donner un horizon de réouverture des lieux publics et donc de restauration à venir du pays.

Par Louis de Raguenel, édité par Yanis Darras EUROPE 1

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More