Take a fresh look at your lifestyle.

La monétisation des concerts live est désormais possible sur Facebook.

432

Facebook monétise désormais les événements en ligne

Les créateurs, éducateurs et éditeurs de médias pourront grâce à l’option payante intégrée par Facebook, monétiser leurs événements en ligne diffusés sur le premier réseau social au monde. Cela concerne également les concerts live organisés par les artistes.

- Advertisement -

La nouvelle fonctionnalité permet ainsi de créer un événement en ligne, fixer un prix, promouvoir et recevoir un paiement, le tout en un seul endroit.

« En combinant marketing, paiement et vidéo en direct, les événements en ligne payants répondent aux besoins de bout en bout des entreprises. Les pages peuvent accueillir des événements sur Facebook Live et atteindre un large public. Nous testons également des diffusions payantes avec Messenger Rooms pour des rassemblements plus personnels et interactifs », a déclaré l’entreprise américaine dans un billet de blog.

Pour l’instant, le service n’est accessible que dans 20 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, le Mexique, le Brésil, l’Inde et Singapour.

- Advertisement -

Facebook a indiqué qu’il ne prélèvera aucune commission sur les ventes générées par les événements en ligne jusqu’à au moins l’année prochaine.

Par ailleurs, le réseau social constate qu’en juin les diffusions en direct des pages ont doublé par rapport à la même période de l’année précédente. La société attribue ce succès aux diffusions en direct organisées depuis mars, qui correspond à la période de confinement dû à la pandémie de Covid-19.

La monétisation d’événements live n’est pas courante sur les principales plateformes de streaming. Cette possibilité n’est réservée qu’aux plus petites entreprises de diffusion en direct, alors ce service est proposé gratuitement sur Facebook, Instagram, YouTube et Twitch, la plateforme de streaming de jeux vidéo.

La monétisation d’événements en direct, notamment les concerts, pourra permettre aux artistes durement affectés par la crise sanitaire provoquée par le coronavirus de se rémunérer.

Même après le Covid-19, ce type de service aura encore de l’intérêt, surtout pour le secteur musical durement touché. « Nous diffusons déjà en direct, la question était de savoir comment monétiser nos productions », avait déclaré en avril dernier l’artiste kenyan DJ Stylez lors d’une rencontre autour de l’industrie du divertissement en Afrique.

Source : Music in Africa

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More