Take a fresh look at your lifestyle.

La plume la plus chère au monde vendue aux enchères en Nouvelle-Zélande

0

Le 13 mai dernier, une plume de l’oiseau huia de Nouvelle-Zélande, aujourd’hui disparu, a été vendue aux enchères pour 46 521 dollars néo-zélandais, soit plus de 26 000 euros, devenant ainsi la plume la plus chère au monde, selon le quotidien The New Zealand Herald.

Le huia, oiseau emblématique de la Nouvelle-Zélande, se distingue par son bec ivoire et ses longues plumes noires avec des pointes blanches sur sa queue. Principalement présent sur l’île du Nord, cet oiseau a été observé pour la dernière fois en 1907, d’après le musée d’histoire naturelle d’Auckland.

Un symbole de pouvoir

Protégée sous une vitre, cette plume de huia, provenant de la queue d’un spécimen, mesure 205×45 millimètres. Extrêmement rare, elle a largement surpassé les estimations initiales de vente qui étaient entre 2 000 et 3 000 dollars, devenant ainsi la plume la plus chère au monde.

Le précédent record date de 2010, lorsqu’une autre plume de huia a été vendue aux enchères pour 8 400 dollars.

“Les plumes de huia étaient très précieuses et échangées contre d’autres biens de valeur”, a expliqué Leah Morris, responsable chez Webbs Auction, au New Zealand Herald. Cette maison a organisé la vente aux enchères à Auckland où la plume a été vendue.

Elle a ajouté que les plumes “symbolisaient le mana et le prestige”.

Symbole de noblesse et de leadership, les plumes de huia étaient portées comme ornements de tête par les chefs et les personnes dotées d’un grand mana (autorité et pouvoir).

La diplomatie du huia

Selon le musée d’histoire naturelle d’Auckland, les plumes de huia étaient aussi offertes en signe d’amitié et de respect aux autres nations. Les Européens, conscients de la valeur de cet oiseau, aimaient porter les têtes et les becs séchés de huia sous forme de pendentifs ornés d’or, et décorer les robes victoriennes de leurs plumes noires et brillantes. Cet engouement a finalement conduit à la disparition de cette espèce locale.

Le désir de posséder des objets liés au huia reste fort à l’échelle internationale. En 2023, une paire de huia empaillés a été vendue pour 466 000 dollars lors d’une vente aux enchères britannique, malgré l’opposition du gouvernement néo-zélandais, rapporte The Guardian.

“Le huia est un oiseau tellement emblématique que beaucoup de gens s’y identifient d’une manière ou d’une autre”, a expliqué Leah Morris au Guardian.

La plume de huia vendue en mai en Nouvelle-Zélande est enregistrée comme taonga tuturu (un trésor authentique) auprès du ministère de la Culture et du Patrimoine néo-zélandais. Ce statut signifie que seul un collectionneur enregistré auprès du ministère peut acheter cette plume, considérée comme une partie du patrimoine local. De plus, il est interdit de la transporter en dehors de la Nouvelle-Zélande sans autorisation.

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More