Take a fresh look at your lifestyle.

La rappeuse martiniquaise Meryl frappe fort avec sa mixtape « Jour avant caviar »

149

Meryl part à l’assaut du « rap jeu » français. Originaire du Saint-Esprit en Martinique, la rappeuse sort ce vendredi sa première mixtape intitulée Jour avant caviar. Une « carte de visite » avant l’album, précise l’artiste de 24 ans qui ne souhaite pas brûler les étapes. « On arrive sans prétention et il faut aussi marquer une évolution », estime-t-elle.

Si son nom est encore peu connu (mais mérite de l’être), il y a fort à parier que sa musique a déjà résonné dans votre tête. Pour cause, au-delà de quelques premiers gros tubes à son actif (Ah Lala notamment qui compte plus de 6 millions de vues sur YouTube), Meryl se cache derrière d’autres grands succès et de grands noms du rap hexagonal… Car avant de prendre son envol, l’artiste a fait ses armes en tant que « topliner ».

- Advertisement -

Un bain de cultures
A première vue, Meryl semble avoir un parcours relativement « classique ». Passionnée par la musique depuis qu’elle est toute petite – notamment grâce à son père qui l’incite à développer son oreille musicale –, la jeune femme se lance dans le rap à l’orée de l’âge adulte. Elle collabore notamment avec Specta, un rappeur de l’underground martiniquais, avec qui elle signe le titre Agression textuelle.
20 Minutes

Une mixtape qui ne manque pas d’ambition
Voici donc la mixtape Jour avant caviar, son premier projet solo derrière lequel on retrouve ses comparses Le Motif (auteur/réalisateur) ou encore Pyroman et Junior Alaprod. « Le gratin des beatmakers en France en ce moment », se réjouit-elle. Un projet « sans prétention » mais qui ne manque pas d’ambition : « Le caviar c’est l’aliment d’une certaine classe dans la société, et quand tu n’es pas dans cette classe-là, tu en rêves. Je ne sais pas quel goût ça a mais le jour où ce sera le cas, je pourrai dire si c’est bien ou si c’était mieux avant ». Des désirs de caviar qui accompagnent des rêves de fortune, une thématique très présente dans ses textes. « Comme toute personne qui vit dans des milieux modestes, à la limite de la précarité et qui en a marre, répond-elle à cela. On n’est pas fait pour vivre comme ça, pour survivre. Oui je rêve d’avoir de l’argent, beaucoup d’argent. Mais c’est comme le caviar, je ne sais pas ce que ça apporte vraiment. Je veux être riche, mais je ne sais pas ce que je vais devenir avec ça, et c’est ça qui fait un peu peur ».

La rappeuse martiniquaise Meryl frappe fort avec sa mixtape « Jour avant caviar »

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More