Take a fresh look at your lifestyle.

Le Liban touché par une nouvelle explosion massive

396

L’explosion a fait plusieurs blessés dans le village de Aïn Qana, au sud du Liban.

Par L’ObsPublié le 22 septembre 2020 à 16h36

- Advertisement -

Une puissante explosion a secoué mardi après-midi un bâtiment du mouvement chiite armé Hezbollah situé dans le village de Aïn Qana, au Liban-Sud, provoquant d’épaisses volutes de fumée noire, ont indiqué à l’AFP des sources concordantes.

D’après la directrice du centre de recherches Carnegie à Beyrouth, Maha Yahya, la déflagration a été entendue jusqu’à la ville de Saïda, située à plusieurs kilomètres de cette bourgade.

Cache d’armes du Hezbollah ?

Selon les premiers éléments relayés par plusieurs agences de presse et journalistes, la déflagration a eu lieu dans un bâtiment qui appartient au Hezbollah où « se trouvaient des munitions ». Une source au sein des services de sécurité, citée par l’agence Reuters, a affirmé qu’« une cache d’armes appartenant au Hezbollah a été détruite par l’explosion à la suite d’une erreur de manipulation ».

- Advertisement -

De son côté, une source proche du parti pro-iranien a évoqué un « accident » et indiqué à l’AFP qu’il s’agissait bien « d’un site du Hezbollah » mais « pas d’un entrepôt » d’armes du parti. Des membres du Hezbollah ont installé un cordon de sécurité autour du site touché.

Plusieurs blessés

La déflagration a fait plusieurs blessés, ont précisé plusieurs sources au sein des services de sécurité, sans pouvoir fournir un bilan précis. L’explosion a endommagé une vingtaine d’habitations d’un quartier résidentiel, selon Mountasser Abdallah, correspondant du journal « L’Orient-Le Jour ».

Mountasser Abdallah a également indiqué que l’explosion s’est produite dans un bâtiment appartenant à un membre du Hezbollah. Il ignore pour le moment si la maison était habitée. Le journaliste Salem Zahran, lui, a affirmé sur son compte Twitter que l’explosion serait due à un incendie dans un entrepôt réservé au stockage d’anciennes munitions.

Des affrontements ces derniers mois

Selon l’Agence nationale d’Information (Ani, officielle), depuis la matinée et jusqu’au moment de l’explosion, d’intenses survols israéliens, à l’aide d’avions de guerre et d’espionnage, ont été enregistrés dans les régions de l’Iklim al-Toufah et Nabatiyé. Ni le Hezbollah ni Israël, ennemi juré du mouvement chiite, n’ont commenté l’explosion.

Dans le sud du Liban, bastion du Hezbollah, des affrontements limités ont opposé ces derniers mois le mouvement chiite au voisin israélien à la frontière.

Poids lourd de la vie politique, représenté au gouvernement et au Parlement libanais, le Hezbollah est militairement engagé aux côtés du régime de Bachar al-Assad dans le conflit en Syrie, où il est régulièrement la cible de frappes israéliennes.

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More