Take a fresh look at your lifestyle.

Le vaginisme un symptôme sexuel, briseur silencieux de couples en HAÏTI- SAFETY PROMO

75

- Advertisement -

Le vaginisme un symptôme sexuel, briseur silencieux de couples en HAÏTI- SAFETY PROMO
Photo: Hugue-Robert Marsan
Modèle: Paul pierre lourdie

Le vaginisme un symptôme sexuel, briseur silencieux de couples en Haïti.

Comprendre le langage du corps n’est pas donné à tout le monde ,encore moins celui de son vagin quand on sait que l’éducation sexuel est un vrai tabou dans la société actuelle.

Le vagin comme toute autre partie du corps à son vocabulaire qui est très lié a sensibilité.
De nos jours il y a un véritable problème, invisible, méconnu qui peut être un véritable fléau pour la vie de couple.
Le vaginisme.
Le vaginisme est quoi ?
Le vaginisme pourrait se définir comme une peur panique de la pénétration, conduisant la femme qui en souffre à adopter différentes stratégies pour éviter toute pénétration.

Le vaginisme est encore très méconnu, et certaines femmes ont peur d’en parler à leurs conjoints ou entre copines et souffrent en silence!
Ceci active une angoisse, voire une panique, vis-à-vis de la douleur et de la déchirure imaginées par ces femmes.
Les conduites d’évitement sont assez classiques, la vaginique recherche l’intimité sexuelle mais panique à l’idée de la pénétration, ainsi elle retirera la main de son compagnon qui caresse son sexe de peur qu’il n’essaie subrepticement d’introduire un doigt dans son vagin, gardera les genoux serrés lors des ébats, parfois se laissera convaincre, mais la contraction forte des muscles de son périnée rendra infructueuse et douloureuse toute tentative de pénétration. L’examen gynécologique reste difficile, la pose d’un spéculum quasi impossible. Bien entendu, la vaginique n’utilise pas les tampons périodiques, impossibles à introduire. Le compagnon n’est parfois pas choisi au hasard, préférant un compagnon doux et compréhensif.
La souffrance de ces femmes est grande, souffrant souvent d’un manque de compassion face à ce qui semble naturel aux autres ; « faites un effort » ont-elles souvent entendu.
A l’origine de la consultation, on retrouve le plus souvent une crise dans le couple, face à l’absence de progrès la patiente craint pour l’avenir de celui-ci, parfois c’est le désir d’enfant qui la motive.

- Advertisement -

II faut beaucoup de patience, de dialogue et surtout trouver le bon praticien qui pourra aider.

- Advertisement -

Et peu importe votre degré de vaginisme , sachez qu’il ne s’agit pas d’un problème de santé mais d’un blocage psychologique souvent lié à un élément du passé ( rapport douloureux, etc ) mais pas une maladie physique.
Le vaginisme peut être bien vite effacé, il suffit de se reaproprier de son corps, se refaire son éducation sexuelle, apprendre à s »explorer , se mettre à l’écoute de son vagin pour mieux se l’approprier.

Bref. Il faut savoir que le vaginisme est un symptôme sexuel qui se guérit bien.

Photo: Hugue-Robert Marsan
Modèle: Paul pierre lourdeny

James Fleurissaint
[email protected]

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés.