Take a fresh look at your lifestyle.

Les Nations unies retirent le canna­bis de la liste des drogues dange­reuses

484

Les Nations unies retirent le canna­bis de la liste des drogues dange­reuses.

La Commis­sion des stupé­fiants des Nations unies (CND) a décidé de reti­rer le canna­bis de la liste des drogues dange­reuses, où il figu­rait aux côtés d’opioïdes comme l’hé­roïne. Sur les 53 États membres de la Commis­sion, 27 ont voté en faveur de ce reclas­se­ment et 25 ont voté contre avec une absten­tion pour l’Ukraine, rapporte The Inde­pendent ce 3 décembre.

- Advertisement -

Les États-Unis et la majeur partie des nations euro­péennes ont été parmi les pays qui ont voté pour, tandis que la Chine, l’Égypte, le Nige­ria, le Pakis­tan et la Russie s’y sont ferme­ment oppo­sés. Cette déci­sion histo­rique va permettre de recon­naître le poten­tiel médi­cal et théra­peu­tique de la weed et faci­li­ter la conduite de nouvelles recherches dans certains pays. Voire paver la voie vers la léga­li­sa­tion.

Le canna­bis avait été placé dans le tableau IV de la Commis­sion des stupé­fiants des Nations unies en 1961, décou­ra­geant ainsi toute évolu­tion de son utili­sa­tion, même à des fins médi­cales. Mais en janvier 2019, l’Or­ga­ni­sa­tion mondiale de la santé (OMS) a recom­mandé la suppres­sion du « canna­bis et de la résine de canna­bis » de ce tableau. C’est chose faite.

Selon les experts, le vote n’aura cepen­dant pas d’im­pact immé­diat sur l’as­sou­plis­se­ment des contrôles inter­na­tio­naux car la clas­si­fi­ca­tion du canna­bis est toujours sous la juri­dic­tion de chaque État souve­rain. Actuel­le­ment, plus de 50 pays ont adopté des programmes de recherche sur le canna­bis médi­cal (dont la France), tandis que le Canada, l’Uru­guay et 15 États améri­cains ont déjà léga­lisé son usage récréa­tif. Le Mexique et le Luxem­bourg sont de leur côté sur le point de deve­nir les troi­sième et quatrième pays à le faire au niveau natio­nal.

Ma-cron, léga­li­sa­tion ! 😅

Source : The Inde­pendent avec Ulyces

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More