Take a fresh look at your lifestyle.

Meurtre Victorine : encore des doutes sur le récit de Ludovic Bertin Neg Benz

2 546

Meurtre Victorine : encore des doutes sur le récit de Ludovic Bertin Neg Benz.

Lire aussi, Qui est Ludovic Bertin ?

- Advertisement -

VICTORINE. Ludovic Bertin a été mis en examen pour « enlèvement, séquestration et meurtre », mais aussi pour « tentative de viol ». Des zones d’ombre subsistent toutefois dans les déclarations du suspect.

LIRE AUSSI, Qui etait Samuel Paty, le professeur assassiné ?

  • Ludovic Bertinaka Neg Benz a été déféré devant un juge avant d’être mis en examen pour « enlèvement, séquestration et meurtre précédé d’une tentative de viol ». Le suspect avait été interpellé mardi 13 octobre par les forces de l’ordre, puis a été placé en garde à vue. Il a avoué le meurtre de Victorine, mais dément toute accusation d’agression sexuelle. 
  • Le récit du suspect, rendu public par le procureur de la République de Grenoble Éric Vaillant, indique qu’il aurait croisé Victorine alors que la jeune femme rentrait à son domicile. Suite à une bousculade involontaire et une dispute, Ludovic Bertin se serait mis en colère. Dans sa furie, il aurait attaqué physiquement l’étudiante en BTS. « Il aurait alors très rapidement paniqué et l’aurait saisie à deux reprises par le cou en le serrant très fort ». Le suspect aurait ensuite déposé le corps inanimé dans un ruisseau peu accessible, à proximité de leur lieu de rencontre. L’homme de 25 ans dément les accusations d’agression sexuelle. La version du suspect laisse planer des doutes pour les enquêteurs et les magistrats.
  • Le profil du mis en cause se précise. Il s’agit d’un homme de 25 ans, marié depuis trois ans, père d’un enfant de six mois. Il était à la tête d’une petite société de transport, a confirmé le procureur de la République. L’homme était par ailleurs domicilié dans le quartier où réside également la famille Dartois, le quartier des Fougères de Villefontaine. Pour autant, le jeune homme ne faisait pas partie de l’entourage de Victorine, selon l’avocate de la famille Dartois. Selon les informations du Parisien, l’homme est connu de la justice pour des « affaires de stupéfiants ». Une source proche de l’enquête le décrit comme « un petit délinquant local ». Une connaissance du mis en cause a évoqué auprès du journal un « garçon normal, même s’il avait pas mal changé depuis un peu plus d’un an en raison de sa consommation de stupéfiants ». Une voisine du suspect a confié ce jeudi au Dauphiné Libéré : « Jamais je n’aurais pensé que c’était lui. Il était très gentil, il était très aimable. […] C’est le choc, j’habite en face de quelqu’un qui tue, j’ai des frissons ».

11:52 – Le suspect semble avoir « agi seul »

Le procureur a précisé lors de la conférence de presse qu' »à ce stade, [ils] consid[èrent] que le mis en examen a agi seul ». Le magistrat n’a pas indiqué si Ludovic Bertin était sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants au moment des faits.

11:31 – Le « mobile sexuel » est « l’intime conviction » de la famille de Victorine

Le mobile du crime n’est toujours pas déterminé par les enquêteurs. Ludovic Bertin « nie tout mobile sexuel ». Le parquet n’est « pas satisfait de ces déclarations qui ne convainquent pas et a pris jeudi un réquisitoire supplétif » pour tentative de viol. Trois juges d’instruction suivent le dossier. Ce motif demeure être « l’intime conviction de la famille Dartois depuis le début de l’affaire » a déclaré leur avocate au micro de BFMTV.

11:20 – La version du suspect ne convainc pas les Dartois

Le récit de Ludovic Bertin ne convainc pas la famille Dartois et son avocate Maitre Kelly Monteiro. « Ce qui nous laisse perplexe, c’est cette rencontre au détour d’une bousculade qui aurait mal tourné. Quand on connaît Victorine, une jeune fille, décrite comme très gentille, qui n’est pas dans l’agressivité, ni la violence, on imagine mal qu’à partir d’une simple bousculade, cela dégénère de la sorte et qu’elle puisse s’emporter à tel point que quelqu’un l’étrangle » a précisé l’avocate des Dartois.

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More