Take a fresh look at your lifestyle.

Phanuella Lincifort obtient la bourse de résidence artistique du centre culturel Pye Poudre.

0 195

- Advertisement -

Phanuella Lincifort obtient la bourse de résidence artistique du centre culturel Pye Poudre.

 

Le Centre Culturel Pyepoudre, en partenariat à l’Ambassade de France en Haïti et la Fokal, a reçu cette année.

(de février à octobre 2020), quatre artistes en résidence et a tenu avec
eux plusieurs ateliers culturels de médiation et d’animation tout au long de l’année dans une
vingtaine d’établissements scolaires et d’enseignement professionnels.
Les quatre artistes retenus étaient (GasnerFrançois,EricaJulieJean-Louis,ErnstSaint-Rome,PhanuellaLincifort
Tommy) viennent du spectacle vivant (danse,théâtre) et du multimédia (photo,numérique).

 

Phanuella Lincifort obtient la bourse de résidence artistique du centre culturel Pye Poudre.

Depuis plus de trente ans le centre culturel Pye Poudre offre aux jeunes et moins jeunes haïtiens (nes) un espace de lecture, de réflexions, de créations artistiques et autres.
Dans le cadre du projet de résidence artistique « I,312, multiples et communs » de ce centre , Safetyp Promo prête une oreille attentive aux propos de la récipiendaire Phanuella Lucinfort.

Je suis Lincifort Phannuella Tommy je viens de St Marc 28 ans, je suis comédienne medecin. Je suis passionnée par tout type d’art.

 

Cette distinction a quelle signification pour vous ?

- Advertisement -

Cette bourse représente le début d’une carrière artistique autonome et très prometteuse. C’est un rêve de petite fille qui commence à se concrétiser j’ai toujours voulu avoir cette double vie avec ces deux métiers que mon entourage juge incompatibles, toutefois qui se rejoignent car pour moi l’un soigne le corps et l’autre l’âme et l’esprit.

Avec quel sentiment vous avez recu cette bourse ?

Avec bcp de satisfaction, de joie et de fierté car je suis nouvelle dans le secteur et j’obtiens déjà une résidence pour moi ça à une très grande valeur.

- Advertisement -

Comment a été les deux mois de résidence en terme de contenu ?

Au niveau du contenu c’était très riche j’ai pu produire un texte parlant de l’environnement de la pollution, des comportements irresponsables de l’homme envers lui même, ce dit texte qu’on aller présenter au grand public qui malheureusement a été reporté en raison de la crise sanitaire . Et aussi les différents ateliers que j’ai animé pour des enfants m’ont bcp appris tant sur eux particulièrement que sur la société en général.

Que savez vous de ce projet ?

Ce projet Imaginarium vise à promouvoir les artistes en leur donnant un temps, un espace, et les moyens adéquats pour créer, tout en permettant à des enfants, des jeunes à travers divers ateliers de s’initier à différentes formes artistiques.

Vous retenu quoi de l’expérience ?

J’ai retenu qu’il ya un besoin urgent de créer dans ce pays. Une envie pressante de dire, de faire comprendre d’interpeller à travers l’art. Et que les jeunes ont besoin d’espace pour matérialiser leur imagination et leur créativité

Quels sont vos projets artistiques ?

Pour l’instant je travaille sur un projet appelé « figi sans vizaj » qui consiste à la publication d’une capsule par semaine traitant des sujets socio-politiques sur notre page YouTube « En-Rit création. Ce projet qui a vu le jour pendant la période du confinement. J’ai entamé l’écriture de deux textes. Je prends part à la prochaine édition du festival « Nègès Maron » sous la direction de Gaëlle Bien-aimé dans une pièce de théâtre et avec le reste de l’équipe « figi san vizaj » je travaille sur l’idée d’un spectacle après la crise sanitaire.

James fleurissaint
[email protected]

 

- Advertisement -

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More