Take a fresh look at your lifestyle.

Premier cas de suicide assisté autorisé en Italie

107

Pour la première fois, l’Italie autorise un cas de suicide assisté. Une décision qui crée un précédent juridique important alors que chaque année, une centaine de patients réclame le droit de mourir selon les estimations de l’association Luca Coscioni. Une décision condamnée par le Vatican.

Un premier cas de suicide assisté a été autorisé en Italie où cette pratique était jusqu’à présent passible d’une peine de 5 à 12 ans de prison, s’est félicitée mardi 23 novembre l’Association Luca Coscioni.

Mario, un nom inventé, «a finalement obtenu l’avis du Comité éthique qui a, à la suite des vérifications de ses conditions effectuées par une équipe de médecins spécialistes, (…) confirmé qu’il remplissait les critères pour accéder légalement au suicide assisté», a indiqué dans un communiqué cette association qui milite pour la légalisation du suicide assisté en Italie.

Actuellement, la loi italienne punit l’aide au suicide d’une peine allant de 5 à 12 ans de prison mais en 2019, la Cour constitutionnelle a introduit une exception pour «les patients maintenus en vie par des traitements […] et atteints d’une pathologie irréversible, source de souffrance physique et psychologique qu’ils estiment intolérables, tout en étant pleinement capables de prendre des décisions libres et conscientes».

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Notre Application Mobile est Disponible
Recevez toutes nos actualités avec notre application
%d blogueurs aiment cette page :