Take a fresh look at your lifestyle.

Saïna manotte , la chanteuse Guyanaise , chante l’amour à travers son album « ki moun mo sa »

0 359

Quand Saïna manotte  ,la chanteuse Guyanaise, chante l’amour à travers son album « ki moun mo sa »

 

« TI PEYI A », publié en 2016, est le morceau qui, semble-t-il, a conduit Saïna Manotte vers le chemin du non-retour, le chemin de l’amour! En effet, ce premier titre public de l’artiste témoigne beaucoup d’amour; un amour qui est désormais une tache de graisse ineffaçable dans sa musique. « L’univers musical se précise mais reste dans la même ligne » Nous dit-elle pour confirmer que l’allégorie de l’amour est présente dans toutes ses chansons.

Alors, cet amour envahit efficacement le corps de son premier album « KI MOUN MO SA », publié le vendredi 1er mai 2020, en plein confinement. Treize (13) titres composent cet opus (Ki Moun Mo Sa, Annan To wéy, Mo Ké la, Lanmou, Demain peut être meilleur, To ké Mo, Désolée, Petit Pays, Jé ou Ka jwé, Quand tu t’en vas, Tout Lannuit, Toi, Hymne à l’amour) qu’on peut, dès la première audition, qualifier de lyrique.

- Advertisement -

La jeune chanteuse guyanaise expose tout son  » moi » pour affirmer qui elle est. Elle a beau grandir, elle a beau évoluer, cependant elle n’a jamais porté un masque. Elle nous le dit  » Je ne me déguiserai pas car je suis fière de moi. » Elle utilise tout l’amour qu’il y a en elle pour affirmer ce qu’elle est: une fanm créole.

– Un amour pour valoriser la langue Créole et la Guyane!

Nous l’avons vu dès le début, Saïna Manotte fond toujours le créole dans tous ses textes, que ce soit dans son EP Poupée Kreyòl ou dans son album nouvellement sorti. Elle aiguise sa parole avec les mots de sa langue natale pour offrir à son public un bouquet de chansons originales. Elle entremêle le créole et le français, comme pour dire qu’il n’y a pas de langues dominantes; c’est l’expression qui compte! C’est la communication qui compte!

Quand nous lui demandons la raison pour laquelle le titre de son album est en créole guyanais, elle ne manque pas de témoigner son amour pour la Guyane. Elle s’assume:  » le titre est en créole guyanais parce que je suis guyanaise. Je suis qui je suis, et j’en suis fière. Je n’ai pas envie de me travestir ou de jouer un rôle. Je veux valoriser ma culture et ma langue.  »

Elle consacre plusieurs titres à ce pays qu’elle aime tant. Que ce soit à travers son titre « Demain peut-être meilleur « ou « Petit Pays« , elle fait preuve d’un grand optimisme. Dans « Demain peut-être meilleur« , elle prêche l’espoir. Elle questionne:  » Guyane sa ki rivé to? », comme pour dire à la Guyane de se réveiller. Elle raconte les événements qui ont bouleversé le pays tout en relevant les aspects qui pourraient engendrer le changement. Si pour Gaël Faye, chanter « Petit Pays » c’est parler de ses souvenirs et remémorer sa vie dans son Petit Pays d’Afrique, pour Saïna Manotte, chanter « Petit Pays » c’est uniquement une marque d’affection: « Petit pays pour dire que j’aime la Guyane, c’est affectueux et tendre ».

-Un amour pour valoriser son moi!

- Advertisement -

« Chaque morceau de l’album participe à définir mon identité » nous dit-elle. Cette définition s’explique dans le texte comme dans l’arrangement musical. Le rythme du titre éponyme de l’opus par exemple, est capable de réveiller tous nos sens. Ce mélange de Zouk et de Jazz dans « Ki Moun Mo sa » ajouté aux mots du texte, fait sentir réellement la quête de soi…

« Je me suis perdue, j’ai perdu la vue
Lavi chayé Mo, Mo pédi Mo vwa
Je me suis cherchée, l’âme en cristal
Ma négritude dans chaque pétale.
Ki moun ké di ki moun mo sa
Koté mo ka soti, koté mo ké alé
Sa mo bizwen pou bat lanmò
Si ce n’est moi, si a pa mo? »

« Ki Moun Mo sa » est l’un des titres majeurs du disque. Il nous invite à transcender notre dure réalité afin de découvrir le vrai bonheur d’être soi-même. Peu importe les difficultés, il faut se chercher.

-Un amour pour renouveler sa passion envers son chéri!

Saïna Manotte nous expose un chapitre ouvert. Elle nous dit à travers cet album que son chéri est toujours présent dans sa vie. Elle le vante. Elle le caresse avec sa voix. Des titres comme « Toi« , « To ké Mo », « lanmou » prouvent encore une fois que seul l’amour restera. Elle voue sa pensée à son âme soeur, sa muse. Elle reconnaît qu’elle commet parfois des erreurs mais pour se faire pardonner, elle lui dit « Désolée« .

D’autant plus, la voix de l’être en question, Maxime Manot, vient dissiper tous nos doutes. C’est un pacte. Les tourtereaux entremêlent leur voix pour offrir à tous les amoureux de la terre un « hymne à l’amour « . Cet amour n’a aucune limite  » J’irai jusqu’au bout du monde » dit l’un et l’autre répond « si tu me le demandais ». Nous comprenons mieux cet usage excessif du champ lexical de l’amour dans l’écriture de Saïna Manotte. D’ailleurs pour défendre cette utilisation, elle nous dit  » J’utilise un champ lexical fort de l’amour parce que j’aime l’amour! Je ne pourrais pas diffuser des messages de haine. Je considère que l’art influence nos vies, alors je donne du positif. »

« Restez qui vous êtes, vous êtes parfaits en étant simplement vous-mêmes » est le dernier message de l’artiste. Une façon de nous dire, quand il s’agit de l’amour, l’acceptation de soi ne fait pas d’exceptions. Il faut être soi-même dans tout ce que nous faisons. Dans la manière que nous aimons notre langue, notre pays, notre personne, nos semblables… Il faut toujours être vrai pour goûter au vrai bonheur. L’album vous permettra sans doute de bien comprendre tout cela.

@Nitza CAVALIER

RADIOSYNERGYTUBE

- Advertisement -

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More