Take a fresh look at your lifestyle.

Scandale des pensionnats pour autochtones au Canada : une dizaine d’églises brûlées et vandalisées

71

Ces actes de vandalisme ont lieu après la découverte de plus d’un millier de tombes anonymes près d’anciens pensionnats pour autochtones gérés par l’Eglise.

Par Le Parisien avec AFP Le 4 juillet 2021 à 17h48

Au moins dix églises ont été endommagées ou incendiées dans l’ouest du Canada et deux statues de la monarchie ont été déboulonnées. Les dégradations ont été commises lors de la fête nationale du Canada, après la découverte de plus d’un millier de tombes anonymes près d’anciens pensionnats pour autochtones. Ces actes ont été condamnés par le Premier ministre canadien Justin Trudeau ainsi que par le chef national de l’Assemblée des Premières nations, Pierre Bellegarde.

Le Canada est sous le choc depuis le mois dernier, date de la découverte des restes de 215 enfants aux abords d’un ancien pensionnat pour enfants métis, inuits, ou membres des Premières nations. Plus d’un millier de tombes ont depuis été exhumées partout dans le pays, à chaque fois près de ces établissements gérés par l’Eglise, et pour moitié par l’Eglise catholique. Près de 150 000 enfants autochtones seraient passés par ces écoles jusque dans les années 1990, et 4 000 d’entre eux y seraient morts. Des survivants racontent y avoir été victimes d’abus physiques et psychologiques.

De nombreuses communautés issues des Premières nations ainsi que le Premier ministre Justin Trudeau demandent des excuses de la part du pape François. Ce dernier s’est exprimé le 6 juin au Vatican pour exprimer sa « douleur » après ces découvertes macabres, sans aller jusqu’à présenter ses excuses.

SOURCE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :