Take a fresh look at your lifestyle.

Supadeno est enterré triste et sans trompette. C’est honteux !

661

- Advertisement -

Supadeno est enterré triste et sans trompette.
C’est honteux !

Nous sommes dans l’assistance de l’église Saint Anne le Samedi 8 Août, une petite voix à peine audible chuchote dans la foule que c’est aujourd’hui qu’on procède à la mise en terre de Moïse SupaDeno.
Il est là ,ça c’est son cerceuil, j’ai cru que j’allais voir des officiels, des artistes, bref, des funérailles d’une grande envergure.

Si ce n’était pas la voix presque noyée de larmes de la comédienne et chanteuse Charline Jean Gilles sur sa page Facebook peut être que l’événement se passerait encore dans un plus grand anonymat.

Peu importe où l’on se trouve ou son appartenance sociale ou politique, il est difficile de s’accommoder à une telle situation de violence gouvernementale, sociale.

C’est inadmissible, malhonnête de mepriser le dernier voyage de quelqu’un qui a ainsi servi un pays comme Supadeno.

La grande question qu’on doit se poser maintenant, est si un géant comme Supadeno est parti dans un si grand mepris, qu »adviendra t il pour cet enfant de rue, ceux qui meurent dans la terreur organisée des bidonvilles ?

- Advertisement -

Il n’a pas été riche en argent, il n’a peut être pas laissé derrière lui une caisse publique qui lui aurait donné une plus grande estime des dirigeants et de certains artistes mais la richesse de son travail restera graver dans la mémoire de toutes les générations à venir.

- Advertisement -

On se souviendra toujours de ton travail au sein du groupe Haiti rap and reggae, et de Nwèl nan wèl et aussi de ton franc parler Supa.

Il n’est plus l’heure de se plaindre, sinon demain il y aura d’autres artistes qui subiront le même triste sort.
Il est venu le temps d’exiger ce qui nous est dû car les dirigeants ont des salaires, ils reçoivent des aides de l’international, et ils ont la caisse publique à leur porté.

Il est venu le temps de voir où l’on est vraiment, et de se fixer en tant que peuple de grands combats, qui n’accepte pas tout.

James fleurissaint
[email protected]

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More