Take a fresh look at your lifestyle.

Un Japonais viré pour avoir menti sur son CV : il était plus qualifié qu’il ne le disait

123

À Kobe, dans la baie d’Osaka, un Japonais de 48 ans a été mis à la porte pour avoir menti sur son CV. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’homme était en réalité beaucoup plus qualifié qu’il ne le disait sur le papier, ce qui a conduit à son licenciement, racontait le quotidien Kobe Shimbun vendredi 14 août 2020.

Le quadragénaire avait été embauché en 1996 et jusqu’à aujourd’hui, personne ne savait qu’il avait bien plus de qualifications que celles requises pour l’emploi auquel il avait postulé. Il était en effet titulaire d’une licence alors que l’offre initiale concernait les personnes n’ayant pas dépassé le lycée.

L’homme affirme aujourd’hui qu’il ne pensait pas que son niveau d’études poserait problème. Et il a eu raison pendant 24 ans. Mais en mars dernier, il a été contraint d’avouer qu’il avait validé ses quatre années d’université. La révélation insupportable de sa surqualification a conduit son employeur à le virer séance tenante.

LIRE LA SUITE ICI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :