Take a fresh look at your lifestyle.

VWA FANM souffle quand même deux fières bougies.
Animatrice : Déborah Jean

106

VWA FANM souffle quand même deux fières bougies.

L’émission radiophonique Vwa Fanm aurait 2 ans ce 31 Mars 2020 .
Mais cela semble être impossible pour l’émission de surmonter cette épreuve.
Car le contexte semble avoir décider autrement selon la journaliste animatrice de l’émission Déborah Jean.

- Advertisement -

A quoi est dû le silence de voix Fanm ?
Est ce que la société a dit tant pis comme il est le cas pour tant d’autres beaux projets qui disparaissent de la circulation ?

VWA FANM n’y est plus depuis des mois.
Le contexte ne s’y prête guère pour l’animatrice qui est obligée de s’installer définitivement ailleurs en quête d’un climat sécuritaire.
Drôle de paradoxe dans un pays où la condition d’existence de la femme est prise au piège d’un système qui n’a jamais voulu liquider ses inégalités.
Dans un pays où il y a très peu d’émissions qui participent a une telle entreprise, un tel combat.

Par l’entremise de l’animatrice Déborah Jean, également initiatrice de cette émission qui avait pour mission de poser des questions liées à tout ce que la gente féminine traverse comme problème au sein de la société haïtienne.
Violences conjugales, sexe au foyer , inégalités sociales, etc.
Cette émission qui s’inscrivait dans une configuration d’émancipation de la femme s’était débuter un 31 Mars et avait atteinte la barre de 60 éditions.
C’était au cours d’un mois de Mars 2018 sur les ondes de la radio nationale d’Haïti avec pour invitée la chanteuse haïtienne très connu Darline Desca que Déborah Jean articulait les premiers mots de cette aventure utile et agréable .

Depuis quelques temps on n’entend plus la voix de Déborah Jean qui s’engageait à honorer ses femmes qui contre vents et marées ont réussi à atteindre le plus haut sommet de l’échelle sociale.
Pour aussi prêcher certaines valeurs qui peinent tant à exister.

On entend plus cette voix qui voulait faire naître cette conscience au sein de la société pour transcender certaines inégalités.

Contre son gré Déborah Jean se tient depuis quelques mois à une certaine distance du pays sans pour autant baisser les armes car avec la foi du charbonnier elle entend continuer la route quite à fabriquer cette conscience sociale ou un regard neuf qui cassera certains stéréotypes banales qui contribuent à faire le malheur de la femme haïtienne.

Bonne fête quand même et bon combat VWA FANM.

James Fleurissaint ( Comédien, poète)

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More