Take a fresh look at your lifestyle.

Graffiti Wall Shooting 3, pari gagné pour Victoria Onélien

219

Ces dernières semaines sont marquées par une série de troubles socio-politiques graves qui, entre autres, ont démotivé les organisateurs d’évènements à projeter des activités culturelles de peur d’un manque d’affluence. Mais, en dépit de cette conjoncture qui ne se prête guère à de telles initiatives, Vicky Onélien et son équipe ont pris, ce samedi 2 octobre 2021, le risque fou d’organiser, pour une troisième fois dans la zone métropolitaine, le Graffiti Wall Shooting : un évènement majeur sur fond d’art urbain.

Le jardin de l’hôtel Montana a été le théâtre de beaux mondes, de musiques, de danses et de couleurs. Plusieurs artistes de l’Active Generation ont déballé leur savoir-faire, en proposant ainsi au public leur vision et leurs propres codes de peindre. Zebra, Dashka, et le chef de file Vicky Onélien étaient de celles qui avaient réalisé des performances Graffiti en live. Et le moins que nous puissions dire, c’est que le public s’en était pleinement réjoui et en avait profité pour prendre des photos dont les murs des artistes, avons-nous remarqué, avaient servi de toile de fond.

D’autres artistes évoluant dans des domaines différents avaient agrémenté la programmation de la journée. Les DJs Kemissa et Xgroove avaient apporté leurs touches en créant une ambiance mélangeant Hip Hop et electro/house music, ce qui n’avait pas laissé le public indifférent. Lovelie Music avait sublimé le public de sa prestation, en mélangeant des sons Hip Hop à celui de son violon. La journée avait aussi été marquée par le défilé de Fashion Risk, un collectif de mannequins streetwear. 

À côté des artistes qui faisaient partie de la programmation, d’autres jeunes talents étaient présents pendant l’évènement en tant que spectateurs et aimant de l’art urbain : Le poète Jorjy Lundy, l’auteure de Siwomyèl ak Sèl, Stéphana Dorval (Kokiyòl) et le chanteur Kabysh, pour ne citer que ceux-là. 

Musique, Graffiti, mode tout cela était au rendez-vous pour la troisième édition de Graffiti Wall Shooting à l’hôtel Montana.

À noter que les fonds récoltés durant cette édition seront versés au collège Alcibiade Fleury-Battier de Petite-Rivière des Nippes, victime aussi du séisme qui a frappé le Grand Sud du pays le 14 août 2021. Grâce à l’accompagnement médiatique et logistique de Venven counsulting Group et à son dévouement exceptionnel, la jeune artiste a bel et bien gagné son pari…

MARIO PANDACHE

[email protected]

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Notre Application Mobile est Disponible
Recevez toutes nos actualités avec notre application
%d blogueurs aiment cette page :