Take a fresh look at your lifestyle.

Le PDG De L’empire Samsung Lee Kun-Hee Est Décédé

192

Le PDG De L’empire Samsung Lee Kun-Hee Est Décédé.

Le président de Samsung Electronics, Le plus riche et le plus puissant industriel de Corée du Sud, Lee Kun-hee, qui a fait du groupe un géant mondial des télécommunications, est décédé ce dimanche à l’âge de 78 ans, a annoncé le groupe sud-coréen.

- Advertisement -

Lee Kun-Hee aussi connu comme “le roi ermite”, avait fait de Samsung Electronics un géant mondial des télécommunications, tout en menant une existence solitaire.

Sous sa direction, Samsung est devenu le plus grand producteur de smartphones et de puces électroniques de la planèt, dont le chiffre d’affaires global équivaut désormais à un cinquième du produit intérieur brut du pays.

Quand il a hérité en 1987 de la présidence du groupe Samsung, fondé par son père, l’entreprise était le plus grand conglomérat du pays, avec un secteur d’activité allant de l’électronique grand public à la construction.

Lors de la crise cardiaque dont il a été victime en 2014, Samsung était le plus grand fabriquant mondial de smartphones et de puces mémoire.

“C’est avec une grande tristesse que nous annonçons la mort de Lee Kun-hee, président de Samsung Electronics. Le président Lee est décédé le 25 octobre avec sa famille, y compris le vice-président Jay Y. Lee, à ses côtés”, a écrit le groupe Samsung dans un communiqué.

Actuellement, c’est son fils, Lee Jae-yong, le vice-président de Samsung, qui est à la tête du géant mondial des télécommunications depuis le retrait de son père. Ce dernier est mort ce dimanche à l’âge de 78 ans, il avait pendant son règne développé l’entreprise de son père Lee Byung-chull pour en faire le plus grand conglomérat de Corée du Sud.

Samsung, la plus grande entreprise en Corée du Sud, possède un chiffre d’affaires global de l’entreprise équivaut à un cinquième du Produit intérieur brut du pays. Elle a été pendant longtemps le plus grand vendeur de smartphones dans le monde jusqu’à être détrônée cette année par le géant chinois Huawei, dans le contexte de la pandémie du covid-19.

Aujourd’hui, Samsung est de loin le plus grand des «chaebols» du pays, des conglomérats contrôlés par des familles à l’origine du prodigieux redressement après la guerre de Corée, aujourd’hui la 12e économie au monde.

Ils sont accusés d’avoir des liens opaques avec le pouvoir politique et d’entraver toute concurrence. M. Lee a lui-même été reconnu coupable de corruption en 1996, puis de corruption et d’évasion fiscale en 2008. Mais il a échappé à la prison, ayant été condamné à du sursis.

Son esprit visionnaire a largement contribué à faire de Samsung Electronics, aujourd’hui le fleuron du groupe, un des principaux développeurs et producteurs mondiaux de semi-conducteurs, de téléphones portables et d’écrans LCD.

«Le président Lee était un véritable visionnaire qui a transformé Samsung en faisant d’une entreprise locale un leader mondial de l’innovation et de la puissance industrielle», a salué la société.

SOURCE: BONNEWSHAITI

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More