Take a fresh look at your lifestyle.

PARIS : DES CENTAINES DE MIGRANTS INSTALLENT DES TENTES PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

232

PARIS : DES CENTAINES DE MIGRANTS INSTALLENT DES TENTES PLACE DE LA RÉPUBLIQUE.

MIGRANTS

- Advertisement -

Par CNEWS avec AFP – Mis à jour le 26/03/2021 à 13:01Publié le 25/03/2021 à 21:13PartagerTweet

Ce jeudi soir, plusieurs centaines de migrants se sont rassemblés et ont installé des tentes place de la République à Paris, quelques mois après une opération similaire qui avait été violemment démantelée par les forces de l’ordre.

Vers 18h30, juste avant l’entrée en vigueur du couvre-feu, près de 400 tentes ont été déployées sur la célèbre place, avec l’aide de plusieurs associations de soutien aux migrants. Ils réclament un «hébergement immédiat, stable et décent». 

«On revient place de la République parce que c’est un lieu symbolique et que depuis notre dernière action rien n’a changé. On espère trouver une solution d’hébergement pour ces personnes et les mettre à l’abri. Il y a essentiellement des familles, on espère que la police fera preuve de discernement», a expliqué Kerill Theurillat, le responsable parisien d’Utopia 56, association à l’origine de la précédente installation de novembre. nullclosevolume_off

CE RASSEMBLEMENT «CONDAMNÉ» PAR LA PP

La préfecture de police de Paris a réagi ce jeudi soir dans un communiqué, «condamnant l’action militante» en cours. «Un tel rassemblement, en pleine crise sanitaire, est totalement irresponsable et fait courir des risques évidents aussi bien à la population qu’aux organisateurs et aux migrants présents», a-t-elle ajouté. https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1375169400198823938&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.cnews.fr%2Ffrance%2F2021-03-25%2Fparis-des-centaines-de-migrants-installent-des-tentes-place-de-la-republique&siteScreenName=cnews&siteUserId=18396319&theme=light&widgetsVersion=e1ffbdb%3A1614796141937&width=550px

Le 23 novembre dernier, l’opération similaire avait donné lieu à une violente évacuation par les forces de l’ordre. Les violences survenues en marge du démantèlement avait suscité une polémique, y compris au sein du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait dénoncé des images «choquantes» et demandé un rapport au préfet de police de Paris. Des enquêtes avaient été ouvertes par l’IGPN et le parquet de Paris.Publicitéabout:blank

«500 PERSONNES MISES À L’ABRI»

Entre 450 et 500 personnes exilées – installées dans un nouveau campement jeudi soir sur la place de la République à Paris – ont été «transférées sans heurts dans des centres d’hébergement vendredi matin», a indiqué la Ville de Paris. 

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More