Take a fresh look at your lifestyle.

John Lewis, le leader des droits civiques est décédé

0 83

- Advertisement -

Le militant de la non-violence et des droits civiques aux Etats-Unis souffrait d’un cancer du pancréas.

Barack Obama, l’ancien président américain, a déclaré que John Lewis « aimait tellement ce pays qu’il a risqué sa vie et son sang pour qu’il puisse tenir sa promesse ».

Né en Alabama en 1940, John Lewis est devenu un leader éminent du mouvement des droits civiques dans les années 1960. Il a rejoint les Freedom Rides qui ont commencé en 1961, voyageant en bus vers le sud pour lutter contre la ségrégation. Membre fondateur du Student Nonviolent Coordinating Committee, dont il est devenu le président en 1963, il a aidé à organiser la Marche sur Washington pour l’emploi et la liberté, lorsque Martin Luther King a prononcé son célèbre discours « I have a dream ».

John Lewis, le leader des droits civiques est décédé

- Advertisement -

En 1987, John Lewis a été élu dans le cinquième district de Géorgie et a occupé le poste jusqu’à sa mort.

Il avait annoncé son cancer du pancréas de stade quatre en décembre dernier. « J’ai mené une sorte de lutte – pour la liberté, l’égalité, les droits humains fondamentaux – pendant presque toute ma vie. Je n’ai jamais fait face à un combat comme celui que j’ai actuellement à mener. », avait-il déclaré.

 « Chaque jour de la vie de John Lewis était consacré à apporter la liberté et la justice à tous. Comme il l’a déclaré il y a 57 ans lors de la marche sur Washington, debout à l’ombre du Lincoln Memorial : ‘Nos esprits, nos âmes et nos cœurs ne peuvent pas se reposer tant que la liberté et la justice n’existent pas pour tous’. »

- Advertisement -

Laisser un commentaire