Take a fresh look at your lifestyle.

Kenneth Felts, un homme de 90 ans vivant aux Etats-Unis a révélé son homosexualité-SAFETY PROMO

103

Il lui aura fallu longtemps pour s’accepter et révéler à ses proches son homosexualité. Mais c’est chose faite et Kenneth Felts n’a jamais été aussi libéré d’un tel secret porté durant plusieurs décennies. Il a raconté son histoire au journal Dender Post et explique la difficulté, pour lui, d’assumer son homosexualité à une certaine époque : « J’ai été dans un placard toute ma vie, au fond du placard, derrière des rangées et des rangées de vêtements.

Kenneth Felts, un homme de 90 ans vivant aux Etats-Unis a révélé son homosexualité-SAFETY PROMO

- Advertisement -

Faire son coming-out dans les années 1950, 1960 et 1970 était impossible. C’est notamment pour cette raison que je n’ai jamais envisagé de me dévoiler à ce sujet. Il n’y avait pas de communauté gay et je suppose que je n’avais pas le courage de faire face à la société à cette époque, alors j’ai simplement continué ma vie. » explique-t-il.

C’est pourquoi, à 20 ans déjà il prenait conscience de son orientation sexuelle, mais Kenneth s’est marié avec une femme. Ensemble ils ont fondé une famille et donné naissance à une fille, Rebecca. Cette dernière s’est également exprimée sur l’homosexualité de son père. Autant vous dire que sa réaction a été très positive lorsqu’elle a appris la nouvelle. Elle explique au Denver Post « Il est tellement courageux et ne s’en rend même pas compte. C’est extraordinaire.

 » Après avoir révélé à sa famille et proches son homosexualité, Kenneth l’a rendue publique sur son compte Facebook : « En dévoilant ce que j’étais vraiment, j’ai eu une grande inquiétude quant à ce que les gens allaient dire. J’étais très inquiet parce que j’avais besoin d’eux et je ne pouvais pas supporter l’idée de les perdre juste parce que j’avais enfin décidé d’assumer qui je suis. » C’est donc avec beaucoup d’appréhension qu’il a révélé son homosexualité.

Dans l’interview accordée à Denver Post, il évoque également s’être replongé dans des souvenirs enfouis en écrivant sa biographie. Il s’est ainsi rapellé de Phillip, son véritable amour, qu’il a rencontré dans les années 50. C’est une histoire bouleversante mais qui donne aussi de l’espoir. Kenneth montre qu’il n’est jamais trop tard pour s’assumer.

Source : AU FÉMININ

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More