Take a fresh look at your lifestyle.

“Protection des mineurs : Facebook et Instagram déploient des filtres dans les messages privés.”

0

Afin d’améliorer la sécurité des utilisateurs mineurs, Meta va filtrer leurs messages privés. Les jeunes utilisateurs ne pourront désormais recevoir des messages que de leurs contacts connus sur Messenger et Instagram. Seules les personnes qu’ils considèrent comme amis ou celles qu’ils suivent auront la possibilité de communiquer avec eux.

Sur les réseaux sociaux, des individus malveillants cherchent à entrer en contact avec les jeunes utilisateurs, d’où la vigilance nécessaire. Meta a pris des mesures de sécurité, interdisant aux utilisateurs adultes d’Instagram d’envoyer des messages aux mineurs qui ne les suivent pas depuis 2021, afin de renforcer leur protection.

La société vient de communiquer sur son blog une amélioration de la mesure visant à décourager les contacts potentiellement indésirables. Ce nouveau paramètre sera désormais activé par défaut, empêchant concrètement les utilisateurs mineurs de recevoir des messages de personnes non suivies, quel que soit leur âge. Cette nouvelle couche de protection vise à éloigner les harceleurs et les prédateurs qui pourraient se faire passer pour des adolescents sur les réseaux sociaux.

Messenger et Instagram introduisent une nouvelle fonctionnalité de protection des mineurs. Lorsque cette option est activée :

  • Sur Facebook Messenger : seuls les messages de leurs amis Facebook ou de leurs contacts téléphoniques seront reçus par les jeunes utilisateurs.
  • Sur Instagram : seuls les messages provenant des personnes qu’ils suivent seront accessibles aux jeunes internautes.

Ce paramètre sera automatiquement activé sur tous les comptes détenus par des adolescents de moins de 18 ans. Sur Instagram, ils recevront une notification de confirmation du changement. À noter que les adolescents ayant des comptes supervisés devront obtenir l’autorisation de leurs parents pour ajuster ce paramètre.

Plus tôt ce mois-ci, Meta avait annoncé sa volonté de masquer les publications inappropriées pour les adolescents, notamment celles liées à des troubles tels que l’alimentation, l’automutilation et le suicide, sur Facebook et Instagram. Les jeunes utilisateurs ne verront plus ces publications dans leur flux d’actualités, même si elles sont partagées par des comptes qu’ils suivent.

Cette décision intervient dans un contexte où les réseaux sociaux sont fréquemment critiqués pour leur tendance à recommander des contenus inappropriés aux jeunes utilisateurs. En France, des parents ont porté plainte contre TikTok après le suicide de leur fille, accusant l’algorithme d’avoir suggéré des vidéos sur le harcèlement scolaire.

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More