Take a fresh look at your lifestyle.

Xiaomi lance sa première voiture électrique

0

À partir du jeudi 28 mars, le groupe chinois, spécialisé dans l’électronique, lance sa première voiture électrique sur le marché chinois, qui est déjà très concurrentiel avec de nombreuses marques bien établies.

Jeudi 28 mars, Xiaomi, le géant chinois de l’électronique, lance enfin sa première voiture électrique sur le marché chinois, rejoignant ainsi la compétition acharnée dans ce secteur hautement concurrentiel. Xiaomi, déjà incontournable en Chine pour ses smartphones, tablettes, montres connectées, écouteurs et autres produits, élargit ainsi son empreinte, même dans des domaines tels que les autocuiseurs à riz intelligents.

Basé à Pékin, Xiaomi a dévoilé en 2021 son intention d’entrer sur le marché très concurrentiel des véhicules électriques, un secteur où de nombreuses marques chinoises sont en pleine accélération. Leur berline arbore un design rappelant celui d’une voiture de sport de luxe.

Le groupe dévoile son Xiaomi SU7 (“Speed Ultra” 7), une berline qui évoque le design d’une voiture de sport de luxe. La SU7 est équipée d’un système audio reproduisant “l’excitation de la conduite d’une voiture de sport”, selon Xiaomi.

Le PDG de Xiaomi, Lei Jun, a averti sur le réseau social X (anciennement Twitter) : “Avec ce modèle, je mets ma réputation en jeu”, alors que d’autres concurrents chinois ambitieux ont échoué à percer dans l’industrie automobile.

Lors de sa création en 2019, Evergrande NEV, une filiale du groupe immobilier endetté, s’était fixé un objectif ambitieux de devenir le constructeur automobile électrique “le plus puissant” au monde dans un délai de “trois à cinq ans”. Cependant, la marque est désormais confrontée à des défis majeurs pour sa survie, notamment en raison des difficultés financières de sa société mère et des ventes qui stagnent.

Le prix de la voiture de Xiaomi n’a pas encore été révélé, mais le PDG avait mentionné un prix inférieur à 500 000 yuans (environ 64 000 euros). Certains analystes estiment qu’il pourrait être deux fois moins élevé. Selon Johnson Wan de la banque d’affaires Jefferies, interrogé par l’agence Bloomberg, la fourchette de prix de 200 000 à 250 000 yuans est actuellement la plus compétitive en Chine pour les véhicules électriques.

La sortie de la SU7 survient dans un contexte de concurrence acharnée entre les constructeurs, suite à l’annonce mardi par le leader de l’industrie électrique, BYD, de bénéfices annuels record pour l’année 2023. Le marché chinois de l’automobile électrique a connu une croissance fulgurante ces dernières années, stimulée en partie par des subventions à l’achat qui ont cependant été supprimées à la fin de décembre 2022.

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More