Take a fresh look at your lifestyle.

Un volcan islandais entre en éruption pour la première fois depuis 900 ans

172

Un volcan islandais entre en éruption pour la première fois depuis 900 ans.

En Islande, un volcan éteint depuis 900 ans est entré en éruption vendredi 19 mars dans la soirée, rapportait The Times le 20 mars. Impressionnante, l’éruption s’est calmée le lendemain et n’a fait aucune victime.

- Advertisement -

Vendredi 19 mars vers 21 h 45, des torrents de lave rouge ont jailli d’une fissure dans le système volcanique Krysuvik, près du mont Fagradalsfjall dans le sud-ouest de l’Islande, alors que des centaines de petits tremblements de terre secouaient la région. Bien que l’aéroport international de Keflavik et le petit port de pêche de Grindavik se trouvent à quelques kilomètres, la zone est inhabitée et l’éruption n’a présenté aucun danger pour le public.

« Personne n’est en danger ou quelque chose comme ça. Donc je pense que les gens sont excités et n’en ont pas peur », explique Sigurdur Kristmundsson, un fonctionnaire du port de Grindavik. La zone a ainsi été ouverte au public qui peut venir admirer (de loin) ce spectacle impressionnant.

« L’éruption est considérée comme faible à ce stade et l’activité volcanique a quelque peu diminué depuis hier soir », rapportait l’Observatoire météorologique islandais (OMI) samedi 20 mars. La pluie, qui a ralenti la coulée de lave, a stabilisé la situation. Il est cependant « très probable que l’éruption se poursuive pendant les prochains jours », selon l’OMI.

La région faisait l’objet d’une surveillance accrue depuis plusieurs semaines après qu’un séisme de magnitude 5,7 a été enregistré le 24 février dernier près du mont Keilir, dans la banlieue de Reykjavik. Depuis, plus de 50 000 secousses plus petites ont été enregistrées, et du magma a été détecté à un kilomètre sous la surface de la Terre ces derniers jours près de Fagradalsfjall.

Source : The Times avec Ulyces

Les commentaires sont fermés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More